CAF Champions League: la qualification historique du HAC et la joie du président Mamadou Antonio Souaré

CAF Champions League: la qualification historique du HAC et la joie du président Mamadou Antonio Souaré
0 commentaires, 29 - 8 - 2018, by admin

Après la brillante qualification des « rouge et blanc » en quarts de finale de la C1, le bailleur de fonds et président du Horoya AC Antonio Mamadou SOUARE a livré des propos révélant satisfaction et ambition. En allant toujours dans le vrai sens du développement.
Le message général
» Je voudrais remercier tous ceux qui ont contribué à cette qualification historique du Horoya. Nous avons tous fait un travail de fond. Je voudrais remercier les joueurs et le staff technique et mais également le Président de la République et le Ministère des sports. Ma pensée va aussi à tous ceux qui sont décédés ces derniers temps. On a réussi quelque chose d’extraordinaire, on a vaincu le signe indien parce que cela fait 45 ans qu’on n’a pas atteint ce niveau et je pense que l’avenir est radieux. Je reste optimiste pour le football guinéen. Et comme je le dis souvent, nous continuerons à travailler pour le football. Nous ferons tout pour que le football guinéen et africain soit au sommet. Et c’est là notre ambition. »
Un discours motivant avant le match
« J’ai tenu un discours motivant aux joueurs avant le match. Un discours qui fait baisser un peu la pression, qui les mettait devant leurs responsabilités et c’était aussi un discours d’encouragement. Ce sont des jeunes et il fallait leur rappeler qu’ils étaient à la porte de l’histoire et ils avaient la palette en main. Il leur restait à ouvrir la porte. Je leur ai expliqué qu’en matière d’histoire l’histoire, la chance ne se présente qu’une seule fois et que la chance ne sourit qu’aux esprits mieux préparés. Donc j’ai pensé qu’ils étaient mieux préparés. Je leur ai fait comprendre que si cette équipe de Mamelodi a pu faire match nul à Conakry, on était capable de les battre sur leurs terrain donc il fallait partir avec cet esprit de gagnant. Je crois qu’ils ont su jouer sur tout ça et la victoire est venue au bout avec ce match nul, obtenu surtout avec la cette solidarité qu’ils ont montré durant tout le match. »
Rêve d’Antonio SOUARE
« On en rêvait vraiment pour la Guinée. Par ce que, dans le passé, nous avons connu la gloire avant beaucoup de pays africains. La Guinée a été le premier pays, toutes compétitions confondues, à faire le triplé avec le Hafia. Et l’année qui a suivi le Horoya a gagné la Coupe des coupes qui est aujourd’hui la coupe de la CAF.
Donc depuis 45 ans on rêvait. Je voyais le coup de sifflet final comme l’horizon. C’est l’horizon là qu’on cherchait. Maintenant il faut aller au delà de l’horizon. Il faut aller dans la troisième dimension. C’est un objectif à atteindre. Ça nous galvanise. Les équipes qui ont passé l’étape des huitièmes de finales comme nous, on les connaît, on s’est rencontrés plusieurs fois et on a notre chance à jouer.
Quand on se rappelle la situation trois semaines avant, rien n’a changé ou un peu… Le plus important c’était la qualification, rien n’a changé mais peut-être on a été un peu plus réaliste sur l’ensemble des matchs, on a fait des sacrifices en travaillant dur.
Lorsque je m’engage dans une compétition c’est toujours pour aller le plus loin possible. Les quarts de finale c’est bon, maintenant on a besoin d’aller encore devant, les joueurs mais aussi moi-même.
Avant ce match, l’important c’était de croire à nos chances car quand tu joues des compétitions pareilles il faut les jouer à fond. On joue toute l’année pour être champion, on veut se mesurer aux meilleures équipes sur le continent, donc il faut absolument saisir ces chances là et voilà on l’a fait, nos gars étaient conscients etle résultat est là.
A la fin du match tout le monde est heureux… On travaille à l’entraînement, parfois si on n’est pas aligné on est fâché, mais avec la qualification on est tous contents. On grandit car ça fait trois seulement qu’on est professionnel. Donc nous faisons du bon boulot et c’est ce qu’on va perpétuer … »

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER