Lansana Kouyaté: " en Guinée, on croit qu'on est toujours intellectuel..."

Lansana Kouyaté:
0 commentaires, 25 - 1 - 2018, by admin

L'élite guinéenne a-t-elle l'esprit de suffisance? Les " intellectuels" au pays de Alpha Condé ont ils une haute opinion d'eux-mêmes? Le leader du Parti de l'Espoir pour le Développement National répond par l'affirmative. L'ancien allié de Alpha Condé estime que les cadres Guinéens ne se remettent jamais en cause alors que la science est en train d'évoluer dans tous les domaines.
" En Guinée, on croit qu'on est toujours intellectuel, qu'on connait tel domaine. Mais, tout change. Seul le changement est changement. Si vous, vous pensez que vous avez maîtrisé l'Economie, et vous restez à ce niveau, l'économie évolue. Le numérique là n'était pas apparu. Quiconque ne s'adapte pas au numérique et à tout le langage nouveau du numérique, les méandres de l'Economie qui passent par le numérique, vous êtes hors-jeu. Donc, on n'est pas formé une fois pour toute", déplore-t-il au micro de nouvelledeguinee.com.
L'ancien candidat à la présidentielle de 2015 invite les " intellectuels" Guinéens à revoir leurs copies. Faute de quoi, ils pourraient être dépassés.
" La formation est une conquête. L'éducation est une conquête. A chaque fois, on doit se remettre en cause. Et se remettre à niveau. Toutes les disciplines changent. Le système juridique change. La science évolue (... ) Il faut toujours s'adapter. Si tu ne t'adaptes pas, tu seras dépassé. Il y'a encore de la fiction chez nous où on croit qu'on a encore beaucoup de cadres. Mais, on n'en a pas assez. Parce qu'on ne laisse pas les cadres se mettre à jour. Et, c'est ce qui est surtout très important (... )", révèle Kouyaté au micro de nouvelledeguinee.com.
Opposant fidèle à sa ligne politique, le tribun du Pedn ne se prive jamais du luxe d'envoyer des piques vénimeuses à Alpha Condé, son ancien allié en 2010. Lansana Kouyaté dénonce régulièrement les ratés de l'actuel locataire de " Sékhoutouréyah".
Nouvelledeguinee.com


0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER