Le général Konaté rencontrera-t-il Dadis à Ouaga ?

Le général Konaté rencontrera-t-il Dadis à Ouaga ?
0 commentaires, 16 - 3 - 2014, by admin

Par Salif Sawadogo L'ancien président de la transition séjourne au Burkina Faso depuis le 08 mars dernier. Il a été reçu en audience par le président Blaise Compaoré. Le locataire du Palais Kossyam a profité de son entretien avec le chef de la FAA pour l'adjurer de rencontrer l'ancien leader du CNDD, le capitaine Moussa Dadis Camara, en exil sur les terres du Faso depuis sa chute en décembre 2009. Le président Blaise Compaoré a chargé son chef d'état major particulier et compagnon de route, le général Djindjéré, d'organiser la rencontre entre le général Sékouba Konaté et le capitaine Moussa Dadis Camara. Mais, le temps passe. Et la rencontre prévue entre les deux anciennes figures de proue du CNDD se fait attendre. Le général Konaté doit quitter incessamment le Burkina Faso pour une autre destination. Il est attendu au Pays-Bas vers la fin de ce mois où il doit rencontrer la redoutable dame de fer de la Cour Pénale Internationale. Récemment, le général Sékouba Konaté et le capitaine Moussa Dadis Camara ont eu un long entretien téléphonique. Au cours de l'entretien téléphonique, le général " El Tigre" avait posé comme condition pour sa réconciliation avec le capitaine Dadis le ralliement de ce dernier à l'opposition. La dernière rencontre entre les deux hommes remonte en 2010, au temps de la transition dirigée par le général Konaté. Le général Konaté et le capitaine Dadis Camara étaient les deux poids lourds du Conseil National pour la Démocratie et le Développement, junte militaire qui s'est emparée du pouvoir le 23 décembre 2008, après la mort du général Lansana Conté qui dirigea la Guinée pendant 24 ans. Après la chute de Dadis, suite à l'attentat perpétré par Toumba Diakité, c'est le général Sékouba qui a pris le relais. Après avoir organisé des élections jugées " transparentes" par la communauté internationale, il a rendu le pouvoir aux civils.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER