Kouyaté dénonce les leaders politiques qui rendent visite à Alpha Condé

 Kouyaté dénonce les leaders politiques qui rendent visite à Alpha Condé
0 commentaires, 5 - 9 - 2017, by admin

Par Thierno Yimbering Diallo
Le leader du Parti de l'Espoir pour le Développement National ne décolère pas face aux agissements de certains opposants. Ceux dont le palais " Sékhoutouréyah" est devenu une destination de prédilection en raison de la largesse de circonstance du maître des lieux, Alpha Condé.
L'ancien premier ministre du gouvernement de large consensus voit d'un très mauvais œil le fait que des leaders qui se font passer de l'opposition entretiennent des relations on ne peut plus suspectes avec " Sékhoutouréyah" dont le chef s'est engagé en public de pulvériser l'opposition avant la fin de son règne.
Très remonté, Lansana Kouyaté estime que l'opposition n'ira nulle part aussi longtemps que certains de ses leaders fréquenteraient en catimini Alpha Condé pour des raisons inavouées, suspectes et préjudiciables à la démocratie guinéenne.
" Il faut qu'on agisse véritablement en fonction de l'intérêt du peuple. Ce qui n'est pas observé aujourd'hui. Les partis dénoncent. Après, on s'arrête. Il y'en a qui vont lui rendre visite. Il donne de l'argent par ci, par là. Il distribue des prébendes. Il semblerait que la cour de la présidence est remplie aujourd'hui de véhicules 4 - 4 qu'il distribue. Tout ça, c'est avec la même intention", déplore, à nouvelledeguinee.com, le 4e homme de la présidentielle de 2015.
"Quand on saura dire non, quand on saura résister aux difficultés et pour ne pas voir l'immédiat, alors, le peuple Guinéen va s'en sortir", préconise-t-il à ses pairs de l'opposition guinéenne.

Lansana Kouyaté séjourne depuis quelques semaines à Abidjan, en Côte d'Ivoire. S'agissant de son retour tant attendu à Conakry, l'auteur du " Du Brasier Somalien à la Chaleur Onusienne" précise: " Ce n'est un plaisir pour personne de vivre longtemps sans son pays. D'abord: vous avez la nostalgie, deuxièmement, vous avez besoin d'être là pour des raisons politiques... Mais, si je ne le fais pas, j'ai mes raisons. Je suis, comme le dit l'autre, le maître du temps. Et,je fais tout en fonction de que j'ai ici ( il montre sa tête ) comme radar qui me guide. Parce que, je sais m'arrêter et réfléchir sur la situation. Je sais en tirer les conséquences (... ) Alors, je viendrai à Conakry quand cela me conviendra".

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER