" Antonio Souaré est une chance pour la Guinée...", dixit le patron du Département des Médias de la FEGUIFOOT, A. Diouldé Diallo

0 commentaires, 1 - 7 - 2017, by admin

Par Mamadou Saliou Diallo
Ce poste stratégique de la Fédération Guinéenne de Football faisait l'objet de toutes sortes de convoitises. Et son président Mamadou Antonio Souaré, quoi qu’ayant l’embarras de choix, a mis sa lucidité en jeu, son intelligence dans la balance pour porter son choix réfléchi sur le journaliste culte, Amadou Diouldé Diallo. Le milliardaire de Wondima a confié les commandes du Département des Médias de la FEGUIFOOT à cette grande figure de la presse sportive nationale. Objectif: relever le défi qui attend le PDG du Groupe Business Marketing dans ses grosses ambitions pour la " renaissance" du football guinéen.
En séjour à l'étranger depuis mai dernier, notamment sur le Vieux Continent européen, et aux Etats-Unis d'Amérique, Amadou Diouldé Diallo doit regagner Conakry dans quelques jours. A cette occasion, il a réagi à nouvelledeguinee.com à sa nomination surprise à la tête du Département des Médias de la Fédération Guinéenne de Football. Amadou Diouldé Diallo salue la décision courageuse de Antonio Souaré.
" C'est toujours quelqu'un qui vous aime, qui a confiance en vous, qui prend un acte pour vous confier du travail. Parce que, vous n'êtes pas le seul, vous n'êtes pas le plus méritant. Mais, c'est une marque d'amitié, de fraternité et de confiance surtout dans le contexte actuel où Antonio Souaré, parce qu'il s'agit de lui, a pris de gros risques en me nommant. Dans la mesure où, je suis un banni de la République depuis que Alpha Condé est arrivé au pouvoir (...)", commente le brillant disciple de feu Pathé Diallo.
" Antonio Souaré a pris de gros risques. Sans compter la pression qu'il y'avait sur lui. Il a fait fi de cette pression pour mettre en valeur notre amitié. Et, la confiance qu'il place en moi dans le cadre de la presse sportive. Donc, l'acte posé par Mamadou Antonio Souaré m'est allé droit au cœur", poursuit Amadou Diouldé Diallo.
Fidèle à sa tradition, le nouveau patron du Département Médias de la FEGUIFOOT dénonce sans ambages:: " dans l'entourage de Antonio Souaré, Il y'a tellement de plaisantins, de démarcheurs, de courtisans,d'opportunistes, d'individus qui retournent les vestes pour s'habiller à la mode, au goût du jour. Hier, ils étaient avec Lansana Conté, Dadis, le général Sékouba Konaté. Aujourd'hui, ils sont avec Alpha Condé qu'ils vont enterrer dès demain pour faire face à celui qui viendra au pouvoir", charge le natif de Télimélé.
" Si, dans un environnement comme ça, Antonio Souaré résiste à toutes ces pressions pour me confier le Département des Médias de la Fédération Guinéenne de Football, ça m'est allé droit au cœur. Mon souhait, c'est de mériter la confiance", lâche Amadou Diouldé Diallo.
A la question de nouvelledeguinee.com de savoir comment il compte s'y prendre dans le but de mener à bien sa mission, celui qui revendique 50 ans d'amitié avec les Souaré se veut rassurant: " ce n'est pas un challenge pour moi. Pas du tout. J'ai été attaché de presse au Ministère de la Jeunesse et des Sports de 1986 à 1989 avec Elhadj Amadou Binany. J'ai été attaché de presse à la Fédération Guinéenne de Football en 1990 avec le docteur Baba Sacko qui m'avait fait confiance. J'ai été officier média de la Fédération Guinéenne de Football avec Aboubacar Bruno Bangoura. Donc, ça n'est pas du tout un challenge pour moi.Actuellement, je suis officier membre de la Commission Médias de la Confédération Africaine de Football. Je suis vice-président de l'Association Internationale de la Presse Sportive. Ce n'est pas du tout un challenge pour moi. (...)"
Et Amadou Diouldé Diallo de conclure: " l'environnement dans lequel Antonio a osé prendre cet acte pour résister à toutes les pesanteurs, à toutes les pressions, à tous les démagogies et aux opportunistes, l'acte de Antonio Souaré me va droit au cœur. Ma priorité, c'est de mettre ma petite expérience au service de Antonio Souaré,au service de la Fédération Guinéenne de Football, au service de la presse sportive nationale. Il faut continuer à soigner l'image de marque de Antonio Souaré, de la Fédération Guinéenne de Football, parce que, le football, c'est une vitrine qu'il faut s'en servir".
Nous reviendrons longuement sur l'entretien que Amadou Diouldé Diallo a accordé à nouvelledeguinee.com avant de prendre son avion pour Conakry au terme d'un long séjour en Europe et aux Etats-Unis d'Amérique.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER