Alpha Condé: " la première nécessité pour vaincre le terrorisme, c’est de lutter contre la pauvreté, mais aussi contre l’injustice"

Alpha Condé:
0 commentaires, 10 - 4 - 2017, by admin

Le chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé, en sa qualité de président en exercice de l’Union africaine, a lancé un appel à lutter contre la pauvreté et l’injustice, soulignant que ces deux fléaux sont ‘’la seule arme’’ susceptible de combattre victorieusement le terrorisme.
" La première nécessité pour vaincre le terrorisme, c’est de lutter contre la pauvreté, mais aussi contre l’injustice. Ça veut dire que les ressources du pays doivent être équitablement réparties, particulièrement au niveau des couches les plus vulnérables, les jeunes et les femmes", a-t-il indiqué, lors d’une cérémonie organisée samedi à Conakry pour lancer la feuille de route des activités de son mandat à la tête de l’institution continentale.
Plusieurs officiels et diplomates ont pris part à la cérémonie, organisée trois mois après l’arrivée de Condé à la tête de la présidence tournante de l’Union africaine (UA). C’était en janvier dernier à Addis-Abeba et le thème retenu, en marge du sommet des chefs d’Etat s’intitulait : " tirer pleinement profit des dividendes démographiques en investissant dans les jeunes".
Alpha Condé a profité de son mandat d’un an à la tête de l’UA pour inviter ses pairs à honorer leurs engagements pour une institution panafricaine financièrement indépendante. " A Kigali et à Addis-Abeba, nous avons décidé que chaque pays consacre 0,2% de ses importations au financement de l’Union Africaine. Si nous respectons tout cela, à partir de l’année prochaine, l’Union Africaine n’aura besoin d’aucune aide extérieure pour son fonctionnement. L’indépendance politique commence d’abord par l’indépendance financière".
"Quand j’ai dit aux pays francophones coupons le cordon ombilical, ça veut dire que lorsque vous avez le cordon ombilical, vous êtes encore un bébé. Or il faut devenir majeur. Ça veut dire que nous devons agir en tant que pays souverains sur la base des intérêts réciproques. En dehors de cela, il faut que nous défendions nos intérêts, il faut que nous développions nos pays", a souligné le président Condé.
APA

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER