Faya Millimono : " nous n'allons pas mettre trop d'espoir sur cette assemblée"

Faya Millimono :
0 commentaires, 22 - 2 - 2014, by admin

Par Thierno Yimbering Diallo 25 millions de francs guinéens par mois dans un pays où l'écrasante majorité des fonctionnaires de l' Etat vivotent avec des salaires de misère, les députés en ont-ils demandé trop ? A peine élus et installés à l'hémicycle, les députés font parler d'eux aussi bien dans le bon que mauvais sens. Depuis que le bruit concernant leur revendication salariale court dans la cité, comme quoi, les édiles rêvent de toucher 25 millions de francs guinéens par mois, c'est " l'espoir déçu". Surtout dans les rangs de l'opposition extraparlementaire dont des leaders y voient un faux pas. Et reprochent aux parlementaires de se préoccuper de leur ventre aux dépens de ce qui devrait être leur priorité. C'est le cas de Faya Millimono qui estime que les élus du peuple sont déjà disqualifiés. "C’est un mauvais départ pour l’assemblée guinéenne, nous avons un salaire minimum qui ne dépasse pas 440.000 francs guinéens. Cette somme ne fait pas le transport mensuel d’un travailleur qui loge à Entag et qui travaille à Kaloum. Dans les pays sérieux, le salaire d’un député s’allie à celui d’un professeur d’université. Or, nous savons qu’un professeur d’université chez nous, touche moins de quatre millions", regrette Faya Millimono. Très amer, il soutient qu'ils sont passés à côté. Faya Millimono attaque encore, à mille lieues de la " complaisance" : " Il y avait d’autres priorités que cette assemblée devait attaquer. Entre autres, l’accord du recul de la Guinée par rapport à son ambition de démocratisation a prévu qu’il y ait des enquêtes pour mettre la main sur celui ou celle qui a contribué à la mort des guinéens lors des manifestations de l’opposition. Aujourd’hui, nous n’avons même pas une commission d’enquête mise en place. Je crois que ces députés auraient pu s’intéresser à cette question et même envisager des commissions parlementaires qui exigeront que les commerçants qui ont perdu des milliards lors de ses manifestations soient dédommagés. Donc, ce fut un mauvais départ qui en dit long ! Nous n’allons pas mettre trop d’espoir sur cette assemblée". Faya Millimono dénonce les ambitions salariales des députés, vendredi, au cours d'une réunion destinée au lancement de la coordination de l'opposition extra-parlementaire.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER