Sékou Resco Camara dans la ligne de mire de l' UFR de Sidya Touré

Sékou Resco Camara dans la ligne de mire de l' UFR de Sidya Touré
0 commentaires, 21 - 2 - 2014, by admin

Le gouverneur de la ville de Conakry est dans le viseur des leaders de l'opposition. Après Jean Marie Doré qui vient de l'accuser d'avoir provoqué les manifestations meurtrières de Dabompa à cause de ses fausses promesses, l' UFR de Sidya Touré prend le relais. La formation politique demande le départ pur et simple du numéro 1 de la ville de Conakry. Nous vous proposons le communiqué.

" Le mardi 18 février 2014, la haute banlieue de Conakry a été le théâtre de manifestations spontanées de jeunes gens qui réclamaient du courant électrique pour leurs quartiers qui connaissent une grande insécurité la nuit tombée.

Comme d’habitude malheureusement, c’est une répression sauvage orchestrée par le pouvoir, qui s’est abattue sur eux ; entrainant des pertes en vies humaines et des blessés graves. L’UFR s’incline pieusement devant la mémoire de ces martyrs dont le seul crime aura été d’avoir demandé un peu de confort pour vivre un peu mieux.

Notre Parti condamne avec la plus grande fermeté ces actes qui n’honorent point la Guinée qui se targue d’être un ETAT DE DROIT, et demande le limogeage immédiat du Gouverneur Commandant « RESCO » CAMARA qui constitue une grave menace pour la démocratie dans notre pays. En font foi ses propos tenus devant les jeunes militants du parti au pouvoir.
Citation: « Ceux qui veulent créer des troubles le jour de l'arrivée du roi du Maroc n'auront qu'à dire au revoir à leurs familles pour de bon » !!!

L’UFR fustige les intempestives coupures d’électricité, sources potentielles de courts-circuits aux conséquences tragiques pour nos populations.

Notre parti estime que le gouvernement, au lieu d’user de la violence contre les citoyens, ferait mieux d’apporter une solution durable à ce problème d’électricité qui devient endémique.
L’UFR exprime avec force sa désapprobation totale des méthodes répressives des forces de l’ordre et demande au gouvernement à tout mettre en œuvre pour rendre effective la liberté de manifestation qui est une liberté constitutionnellement reconnue.

Notre parti demande instamment l’ouverture d’une enquête sérieuse, aux fins d’élucider les circonstances dans lesquelles sont intervenues ces tueries, afin de traduire les responsables devant les tribunaux.

Tout en adressant ses condoléances aux familles des disparus de ces manifestations, l’UFR exprime sa totale solidarité vis-à-vis des jeunes manifestants dont elle partage les légitimes revendications.

Le Secrétaire Général

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER