Cellou Dalein durcit le ton et exige le respect des accords du 03 juillet

Cellou Dalein durcit le ton et exige le respect des accords du 03 juillet
0 commentaires, 15 - 2 - 2014, by admin

Par Madjariou Barry Le leader de l' Union des Forces Démocratiques de Guinée est attendu à Paris à partir du 05 mars prochain. Mais, avant de rallier l' Hexagone, Cellou Dalein Diallo entend ramener à la réalité le régime de Conakry. Dans un discours enflammé, samedi, face à ses militants venus à l'assemblée hebdomadaire du principal parti politique de l' opposition, Cellou Dalein Diallo se dit péssimiste quant à la volonté du pouvoir d'organiser les élections communautaires et municipales. Il crie au complot. " On ne dit absolument rien, alors qu'on a le temps. Comment va-t-on procéder au recrutement d'un nouvel opérateur ? Comment va-t-on faire la révision qui va précéder la présidentielle de 2015 ? Comment va-t-on corriger les anomalies identifiées lors des élections législatives, et qui n'ont pas été corrigées par la CENI ?" s'interroge l'ancien premier ministre de feu Lansana Conté. Et le chef de file de l' UFDG d'enchaîner avec une menace de reprendre les manifestations dans l'espoir de faire plier le régime. " Le gouvernement veut attendre la dernière minute pour dire qu’on a plus le temps et qu'on on va aller aux élections avec ces anomalies-là. Nous ne l’accepterons pas ! Préparez-vous s’il y a lieu, nous allons nous mobiliser et marcher pour exiger le respect des dispositions de l’accord du 03 juillet". Il lance un appel à ses militants pour que ces derniers soient sur le qui-vive en vue de faire face au non " respect des engagements". " Il faut que vous soyez mobilisés. Il faut qu’on lui oblige et s’il y a lieu nous allons reprendre les marches pour protester contre l’impunité, protester contre le non respect des engagements", conclut le chef de file de l' UFDG.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER