Championnat d’Afrique des Nations 2018: le président de la CAF et le Guinéen Almamy Kabélé en visite au Kenya

Championnat d’Afrique des Nations 2018: le président de la CAF et le Guinéen Almamy Kabélé en visite au Kenya
0 commentaires, 25 - 8 - 2016, by admin

Par Mohamed Kanta Soumah, à Conakry
En prélude à la 5ème édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN), dont la phase finale aura lieu en janvier 2018 au Kenya, le président de la CAF, Issa Hayatou accompagné de son vice-président, Almamy Kabélé Camara et président du Comité d’organisation effectuent une visite de travail à Nairobi au Kenya. En marge de cette visite, la délégation de l’instance faîtière du football africain sera reçue par le président de la République du Kenya, Uhuru Kenyatta ce vendredi, 26 août 2016. Selon nos informations, Issa Hayatou et sa suite visiteront les infrastructures sportives, hôtelières, routières, de télécommunications… L’objectif, s’enquérir de l’état des infrastructures et prendre attache avec le Comité Local d’organisation (COCAN) de ce pays de l’Afrique de l’Est. Par ailleurs, le président de la CAF et vice-président de la FIFA a été fait membre honoraire du Comité International Olympique au cours de la 129ème session de l’instance à Rio la semaine dernière. Cette récompense est consécutive à son rôle dans le développement du football sur le continent africain. Chose qui a été saluée par le président du Comité International Olympique, Thomas Bach. Pour revenir sur cette visite de travail, nous apprenons que le président de la CAF, Issa Hayatou, fraîchement rentré de Rio où, il a été honoré par le s’entretiendra avec les membres du Comité Local d’Organisation de la 5ème édition du championnat d’Afrique des Nations (CHAN). Histoire de se rassurer des préparatifs de la compétition qui est la vitrine des joueurs africains évoluant dans leurs championnats respectifs. L’on se rappelle que lors de la dernière édition du CHAN qui a eu lieu à Kigali au Rwanda en janvier dernier, le président du Comité d’organisation de ladite compétition, le guinéen, Almamy Kabélé Camara a été félicité par toute l’Afrique en général pour la qualité du tournoi. Et plus particulièrement par le comité exécutif de la CAF et le président Rwandais, Paul Kagamé.
Il faut rappeller que l’idée du CHAN est née en septembre 2007 à Johannesburg en Afrique du Sud au cours d’une première réunion du Comité Exécutif de la CAF à la même année. Très prisé, l’objectif de l’instance faîtière africaine était de créer une belle vitrine pour les footballeurs des championnats africains. Et donner aux joueurs locaux une chance de s’exprimer au niveau international. En février 2008, face au Soudan et à l’Egypte, la Côte d’Ivoire est unanimement choisie par le Comité Exécutif de la CAF et par son président Issa Hayatou pour abriter la première édition de la compétition qui s’était déroulée du 22 février au 8 mars 2009. Après cette décision, la CAF établit le calendrier des qualifications au CHAN 2009. Le comité exécutif de la CAF décide, pour la 2ème édition du CHAN et les éditions suivantes, de porter le nombre d’équipes de huit à seize pour la phase finale. Il faut aussi dire que la RD Congo et le Zimbabwe ont participé à toutes les quatre dernières éditions de ladite compétition. Quant à la Guinée, elle n’a participé qu’à une seule, celle qui s’est déroulée en janvier dernier au Rwanda. Là, elle est allée jusqu’en en demi-finale avant d’être éliminée par la RD Congo. Selon certaines sources bien informées, dans l’optique de la phase finale de la CAN 2023, une délégation de la CAF devrait arriver en Guinée les semaines à venir. Les autorités guinéennes devraient se bouger pour mettre un parfum de volonté politique. Cela passe par la construction des infrastructures sportives, routières, hôtelières, de télécommunications. Surtout, la mise en place par décret du Comité Local d’Organisation de la CAN 2023.



0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER