L'ancien PM, Ahmed Tidiane Souaré, répond au colonel Issa Camara

L'ancien PM, Ahmed Tidiane Souaré, répond au colonel Issa Camara
0 commentaires, 9 - 7 - 2016, by admin

Par Mamadou Saliou Diallo
" Je m'en fous de ce qui s'est passé à Mali". Cette déclaration belliqueuse et provocatrice du colonel Issa Camara, au lendemain de la crise sanglante à Mali, n'a pas du tout été du goût de l'ancien premier ministre du gouvernement de large ouverture. En marge d'un déplacement à Mali, sa ville natale, où il a conduit une délégation des ressortissants de cette région à Conakry, venus apporter leur soutien moral et matériel aux victimes des exactions des hommes du colonel Issa Camara, le dernier premier ministre de l'ère Conté a rembarré en beauté celui qui est soupçonné d'avoir mis la ville de Mali à feu et à sang en juin dernier. La riposte de l'ancien premier ministre du gouvernement de large ouverture n'a pas tardé. Occasion pour Souaré de remettre à sa place l'ancien controversé ministre du Conseil National pour la Démocratie et le Développement.

" C'est puéril et très banal de sa part. Ne banalisons pas le débat. ,On ne peut pas s'en foutre quand on est dans une république. On ne peut pas s'en foutre quand on porte une tenue militaire qui appelle respect et considération. On ne peut pas s'en foutre quand on est un homme de loi et de justice. Je pense que ce sont des erreurs de langage ( ... ) Je pense qu'il a dû être remis à l'ordre. Je crois qu'il n'a plus répété ça", a contre attaqué l'ancien premier ministre, Ahmed Tidiane Souaré, répondant à une question de nouvelledeguinee.com.
" En tant que citoyen, nous appelons toutes les autorités à prendre leur responsabilité. Nous allons faire les pressions nécessaires pour que justice soit rendue. En tout cas, la prise en charge a bien démarré. jusque là, on peut dire que les toutes les autorités ont bien géré le dossier. Nous allons appuyer ces efforts, nous faire entendre à tous les niveaux pour que justice soit rendue", a encore dit le natif de Koye Gayah, dans la banlieue ouest de Mali Centre.
" Nous rejetons avec la plus grande fermeté ce genre de comportement d'un autre âge qui n'honore ni le gouvernement, ni la population, ni la république, à l'égard de ces innocentes victimes. Nous avons fait passer ce message", a encore martelé l'ancien ministre des Mines et de la Géologie de l'administration Conté.
Samedi, une forte délégation de ressortissants de Mali à Conakry s'est rendue dans la ville martyre du colonel Issa Camara et de ses hommes. Objectif: toucher du doigt la réalité et apporter son soutien moral et matériel aux victimes des exactions de l'ancien commandant du Camp Militaire de Mali.
Conduite par l'ancien premier ministre de Conté, Ahmed Tidiane Souaré, la délégation a remis une enveloppe d'environ 50 millions de francs guinéens aux autorités préfectorales. Histoire d'assister les victimes des événements tragiques des 17, 18 et 19 juin 2016 à Mali.
Au terme d'une rencontre de plusieurs heures avec les populations locales, à la Maison des Jeunes de Mali, la délégation a aussitôt enchaîné avec une visite de terrain afin de voir de leurs propres yeux l'ampleur des dégâts causés par Issa Camara et sa bande dans leur folie meurtrière.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER