Le jour où le général Konaté faillit jeter en prison Mathurin Bangoura

Le jour où le général Konaté faillit jeter  en prison Mathurin Bangoura
0 commentaires, 31 - 3 - 2016, by admin

Par Mamadou Saliou Diallo
Nous sommes en janvier 2010. Le général Konaté rentre de Ouagadougou où il a signé les accords de sortie de crise. Le " Tigre" rentre à Conakry pour diriger la transition, fort du soutien de Paris, Washington et du reste de la communauté internationale.
Ayant le sens du partage, il pense à quelques anciens officiers du Conseil National pour la Démocratie et le Développement dans la composition du gouvernement dirigé d'une main de fer par le défunt président de l' UPG, feu Jean Marie Doré. Parmi les militaires qui figurent sur les petits papiers de l'ancienne terreur des rebelles au Libéria, en Sierra-Léone et en Guinée Forestière, Mathurin Bangoura est placé en pole position pour être reconduit dans le gouvernement de la transition.
Soucieux de respecter la feuille de route fixée par les accords historiques de Ouagadougou, le général Konaté propose à feu Jean Marie Doré de nommer Mathurin Bangoura au ministère des transports. Mais, c'était compter sans les petites idées que l'actuel gouverneur de Conakry a derrière la tête. Mathurin Bangoura veut à tout prix hériter d'un ministère régalien ou tout au moins " juteux".
Un choix qui fait entrer, aussitôt, l'actuel gouverneur de Conakry en collision frontale avec le président de la transition, le général Sékouba Konaté. Mathurin essuie un refus catégorique de l'ancien homme fort du pays et met ce dernier dans une colère digne d'un " Tigre" blessé du Bengale.
D'après notre source, hors de lui, le général Sékouba Konaté riposte sec et menace de mettre Mathurin derrière les barreaux. L'ancien numéro 3 du CNDD menace de jeter en prison celui qui se rêve ministre de l'économie, ministre des affaires étrangères ou encore ministre de la sécurité.
N'eût été la " médiation" de l'ancien ministre d' état secrétaire général à la présidence, Tibou Kamara, le général Mathurin Bangoura se serait retrouvé au frais, pendant un bon bout de temps, où il aurait médité sur son sort, sûrement tout au long de la transition.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER