Pourquoi Konaté a-t-il été victime de graves brûlures fin 2014

Pourquoi Konaté a-t-il été victime de  graves brûlures fin 2014
0 commentaires, 28 - 1 - 2016, by admin

Par Mamadou Saliou Diallo
Plus d'un an après l'accident du général Sékouba Konaté à Addis-Abeba, où il travaille au sein de l' Union Africaine, nouvelledeguinee.com en sait un peu plus sur les raisons des brulûres au deuxième dégré de l'ancien président de la transition, véritable icône emblématique de la démocratie en Guinée.
D'après des sources concordantes et dignes de foi, le " Tigre" est victime de " l'envoûtement" de celle qui se fait passer pour son épouse, en Caroline du Nord, aux Etats-Unis d' Amérique. Mariama Sako alias Hall aurait fait appel à un véritable bataillon de marabouts, de sorciers et de forces occultes dans le but de mystifier le général Konaté en lui " créant" des problèmes dans l'espoir de le faire venir chez elle à Raleigh après deux longues années de crise au sein du couple.
A en croire nos sources, Mariama Sako aurait commandité, via des " forces occultes", les brulûres qui ont failli emporter, en novembre 2014, l'ancien poids lourd du CNDD et père de la démocratie en Guinée, le général Sékouba Konaté.
" Le général même ne sait pas ce qui lui est arrivé. Il a du mal à expliquer clairement les causes de l'accident. Cela prouve qu'il y a quelque chose de suspect et de trouble dans cette histoire", explique notre source.
D'ailleurs, à l'époque, ajoute notre source, l'ancien président de la transition avait largué Mariama Sako alias Hall. Le courant ne passait pas du tout. Le " Tigre" avait fait croix sur la Caroline du Nord. Et passait le plus clair de son temps entre Addis-Abeba, Rabat, Paris et de grandes capitales africaines où il rencontrait en permanence des chefs d' Etats.
Voulant à tout prix " remettre" la main sur celui qui serait son "fond de commerce", Mariama Sako alias Hall aurait ainsi loué les services des forces occultes pour " brûler" l'ancien véritable patron du Conseil National pour la Démocratie et le Développement. Evidemment, l' Afrique a toujours ses mystères. Malgré tout. Nos investigations se poursuivent.
Nous y reviendrons !

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER