Baydi Aribot tenté par le ministère des Travaux Publics ?

Baydi Aribot tenté par le ministère des Travaux Publics ?
0 commentaires, 11 - 11 - 2015, by admin

Par Mohamed Camara, à Conakry Le moins que l'on puisse dire, c'est que le masque de l'ancien ministre de la jeunesse et des sports est tombé. A jamais. Selon une source proche de Sidya Touré, qui a requis l'anonymat, Baydi Aribot roulait pour le président Condé. Il aurait créé son mouvement aux abois, " Tout Sauf Alpha Condé" afin de distraire l'opinion. A en croire la même source, l'ancien ministre de la jeunesse a fait appel aux moyens extrêmes dans le but de " saper les plans de l'opposition" qui entendait en finir avec Alpha Condé le 11 octobre dernier. Selon notre informateur, le député de la presqu'île de Kaloum a toujours été le chantre de la candidature unique de l'opposition et le fervent défenseur de la théorie selon laquelle, le président de l' UFR, Sidya Touré, était mieux placé que n'importe quel autre leader pour porter le flambeau de l'opposition face à Alpha Condé, plus déterminé que jamais à rempiler. " Il voulait que Sidya soit le candidat de l'opposition. Comme ça n'a pas marché, ils se sont dits Sidya ou rien", précise notre source, un fin connaisseur de Baydi Aribot. C'est en ce moment, révèle notre source, que le député de Kaloum a décidé de torpiller, sans état d'âme, les efforts du chef de file de l'opposition, Cellou Dalein Diallo, lequel se battait contre vents et marées pour une alternance en 2015. D'après notre source, l'ancien ministre de la jeunesse et des sports avait un pied au sein de l'opposition et l'autre à " Sékhoutouréyah" où il avait juré sur tous les saints de faire couler Cellou Dalein Diallo et l' UFDG contre un poste ministériel. La présidentielle et la tempête qu'elle représentait, n'étant plus qu'un lointain souvenir, on en sait un peu plus sur le rêve immédiat de Baydi Aribot. Le natif de Kaloum aurait un faible pour le juteux ministère des travaux publics dans le futur gouvernement. A suivre !

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER