Ce que Tibou Kamara pense de la crise au sein de l' UFDG

Ce que Tibou Kamara pense de la crise au sein de l' UFDG
0 commentaires, 10 - 11 - 2015, by admin

Le torchon brûle de plus belle entre le président de l' Union des Forces Démocratiques de Guinée, Cellou Dalein Diallo, et son numéro 2, Bah Oury. Rien ne va plus entre les deux personnalités. En cause: la déroute de l' UFDG à la présidentielle du 11 octobre dernier. S'exprimant sur les ondes de la radio privée " Lynx Fm" , l'ancien ministre d'état secrétaire général à la présidence s'est prononcé sur cette nouvelle crise qui ronge le principal parti de l'opposition en Guinée. Tibou Kamara en appelle à la " discipline" et au respect des textes du parti. Lisez: " Il fallait s’y attendre. Chaque fois qu’un parti après des élections connait un échec, il est évident qu’il y ait des remous, débats autour de la question du leadership du pourquoi et du comment de la défaite du parti ( ... ) Cela devrait se faire dans la discipline en respectant l’autorité de la direction qui a été mise en place à la faveur d’un congrès par le peuple militant du parti, en tenant compte des intérêts du parti ( ... ) il n’y a pas de possibilité de créer un désordre ou de créer une scission dans un parti légalement constitué et dont la direction a reçu mandat des militants à la faveur d’un congrès en bonne et due forme ( ... ) la critique est autorisée dans tous les partis politiques au monde, il y a des courant d’opinions, mais lorsqu’il s’agit surtout des responsables cela devraient se faire dans l’ordre et la discipline. Si on s’écarte des principes et des règles de fonctionnement du parti, il est évident comme c’est prévu dans les statuts on s’expose à des sanctions disciplinaires ( ... ) Il faut que la liberté que chacun doit exercer dans le cadre du fonctionnement du parti s’accompagne d’un sens très élevé du devoir de responsabilités qui fixe et limite à ne pas franchir dans la critique et la liberté individuelle pour l’intérêt collectif".

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER