" Personne ne pourra m'empêcher de concourir à la magistrature suprême", martèle Dadis Camara

0 commentaires, 12 - 5 - 2015, by admin

Par Thienro Yimbering Diallo Lundi 11 mai, l'ancien homme fort de Conakry a annoncé officiellement son intention d'être dans la course à " Sékhoutouréyah". Une annonce qui a aussitôt fait l'effet d'une petite bombe dans le milieu politico-judiciaire à Conakry, dans les grandes métropoles de la Guinée profonde, mais aussi, évidemment, chez les compatriotes de la diaspora. La décision du capitaine défraie la chronique, fait jaser aux quatre coins de la Guinée et donne libre cours à toutes sortes de spéculations. Mais, dorénavant, l'ancien leader du CNDD a tenu à préciser qu'il n'a eu besoin de l'aval de personne pour se lancer dans la politique dans l'espoir de " reconquérir" son " Kibangny" perdu un soir de 03 décembre 2009 quand le soldat Aboubacar Toumba Diakité a tiré à bout portant sur lui. " Il est important de rappeler ici et solennellement que le fait de m'engager en politique ne doit être assujetti à une quelconque autorisation préalable de personne, d’autant plus que je ne dois absolument rien à qui que ce soit. A ce titre, personne, je dis bien personne ne pourra m’empêcher à concourir à la magistrature suprême de notre cher pays, la Guinée", a tenu à préciser le natif de Koulé. Ancien président de la Guinée de décembre 2008 à décembre 2009, le capitaine Moussa Dadis Camara va se présenter, sauf coup de théâtre, à la présidentielle du 11 octobre prochain sous les couleurs des Forces Patriotiques pour le Développement et la Démocratie ( FPDD ). A suivre !

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER