Retrouvez en temps réel et en continu des infos inédites sur le site phare de la Guinée

Budget du ministère de la justice: comment le garde des sceaux a-t-il géré l'argent ?

Budget du ministère de la justice: comment le garde des sceaux a-t-il géré l'argent ?
0 commentaires, 23 - 11 - 2022, by admin

Suite à la communication du Président de la transition colonel Mamadi lors du dernier conseil des ministres demandant aux membres du gouvernement et aux directeurs des EPA de passer à la RTG pour expliquer au peuple de Guinée, l’état des lieux des dépenses et de crédits effectués au sein de leurs ministères.
C’est le Garde des Sceaux ministre de la justice et des Droits de l’Homme, Alphonse Charles Wright qui a ouvert le bal dans l’émission « On fait le point’’ à la RTG.
Face aux journalistes, le Garde des Sceaux a fait le point des crédits alloués à son département. Il s’agit selon lui des dépenses liées au traitement du personnel, la construction et la rénovation des infrastructures judiciaires et le recrutement de cents (100) auditeurs de justice et des greffiers.
Selon le Charles Wright, la situation du crédit budgétaire du département de la justice s’articule autour de 4 rubriques dont entre autres : la dépense du personnel, les dépenses des biens et services, les dépenses de transfert et les dépenses d’investissement.
« Dans la loi de finances initiale, un montant de 192 milliards fg a été alloué au salaire du personnel. A date nous avons reçu un payement au titre des dépenses liées au traitement du personnel, d’un montant de 236 milliards de francs guinéens », a-t-il fait savoir.
Charles Wright a déclaré qu’après assainissement du fichier du personnel de du département de la justice, son service a fait une économie de 70 milliards de francs guinéens. « A date ce montant est disponible dans le compte du ministère de la justice », a rassuré le Garde des Sceaux.
Il a informé que son département reçu un montant de 33 milliards fg au titre du volet investissement.
AGP

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER