Retrouvez en temps réel et en continu des infos inédites sur le site phare de la Guinée

Des jumeaux naissent grâce à des embryons congelés depuis 30 ans

Des jumeaux naissent grâce à des embryons congelés depuis 30 ans
0 commentaires, 21 - 11 - 2022, by admin

Les embryons ont été congelés en 1992, mais les enfants de Rachel et Philip Ridgeway sont nés le 31 octobre dernier.
À Portland, aux États-Unis, Rachel et Philip Ridgeway ont donné naissance, le 31 octobre dernier, à Lydia et Timothy. Les deux enfants sont issus d’embryons congelés il y a maintenant 30 ans. Ils pourraient bine être les plus vieux embryons congelés, selon le National Embryo Donation Center.
Le père des jumeaux trouve l’aventure « époustouflante ». « J’avais 5 ans lorsque Dieu a donné la vie à Lydia et Timothy et il a préservé cette vie depuis », déclare-t-il à CNN. Le couple a déjà eu quatre enfants naturellement, âgés de 8 à 2 ans. « Dans un sens, ils sont nos plus vieux enfants, même s’ils sont nos deux petits derniers », rajoute Philip Ridgeway.
Des embryons donnés à la science
Les embryons ont été congelés le 22 avril 1992, pour un couple anonyme. Le mari avait une cinquantaine d’années et le couple avait fait appel à une donneuse d’ovule de 34 ans. Finalement, le couple n’a jamais utilisé ces embryons et en 2007, ces derniers ont été donnés au National Embryo Donation Center de Knoxville, dans le Tennessee.
Ce genre de don peut permettre de faire avancer la recherche ou bien de permettre à d’autres couples de bénéficier d’embryons pour des fécondations in vitro.
Philip Ridgeway explique à CNN : « Nous n’avons jamais eu dans notre esprit un nombre déterminé d’enfants que nous aimerions avoir. Nous avons toujours pensé que nous aurions autant d’enfants que Dieu veut nous en donner. Quand nous avons entendu parler de l’adoption d’embryons, nous nous sommes dit que c’était quelque chose que nous aimerions faire ».
Il ajoute cependant : « Nous ne cherchions pas à obtenir les embryons qui ont été congelés le plus longtemps au monde. Nous voulions simplement ceux qui avaient attendu le plus longtemps ».
Une congélation presque sans limites
Le transfert d’embryons a eu lieu le 2 mars dernier. Cette méthode aboutie dans 25 à 40 % des cas. La qualtié des embryons n’est que peu impactée par la congélation et le temps : « S’ils sont congelés à près de 200 degrés en dessous de zéro, les processus biologiques sont presque à l’arrêt. La différence entre une congélation d’une semaine, d’un mois, d’un an, d’une décennie ou de deux décennies n’a donc pas vraiment d’importance », explique James Gordon, le médecin de la famille. Comme très souvent, dans le cadre de la fertilité, c’est la qualité des ovocytes et des spermatozoïdes qui prime.
Soirmag

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER