Retrouvez en temps réel et en continu des infos inédites sur le site phare de la Guinée

L'Iran menace Israël avec son nouveau missile hypersonique

L'Iran menace Israël avec son nouveau missile hypersonique
0 commentaires, 15 - 11 - 2022, by admin

Téhéran se dit capable de frapper Tel Aviv en 400 secondes. La République islamique aurait conçu une arme hypersonique capable de déjouer les défenses israéliennes.
“Nous pouvons détruire Tel Aviv en 400 secondes”. C’est qu’a déclaré le général iranien Amir Ali Hajizadeh, commandant des forces aérospatiales de la République islamique, à l'hebdomadaire Sobh-e-Sadegh.
Pour apporter du poids à cette menace, le haut gradé a expliqué que Téhéran avait mis au point son propre missile hypersonique. Toujours selon le militaire, cette nouvelle arme pourrait déjouer la plupart des systèmes antimissiles comme le dôme de fer israélien. Selon le Jerusalem Post, l’engin hypersonique iranien pourrait être utilisé pour détruire les défenses aériennes d’un pays et ouvrir la voie à un envoi massif de drones ou d’autres types de missiles pour ravager une ville ou une région.
"Ce missile peut voler à une vitesse très élevée et a la capacité de manœuvrer à l’intérieur mais aussi hors de l'atmosphère", a précisé Amir Ali Hajizadeh. Pour le général iranien, il faudra “des décennies” avant qu’un système de défense israélien soit capable d’intercepter cette nouvelle technologie. Malgré toutes ces louanges, le militaire n’a pas décrit plus en détail cette arme et il n’est pas encore sûr que ce prototype ait été testé avec succès. Certains analystes militaires occidentaux pensent que même si l’Iran a développé une industrie domestique de l’armement puissante, le pays n’est pas encore capable de développer des missiles hypersoniques.
Le drone iranien kamikaze Shahed cause de terribles dégâts en Ukraine
Toutefois d’après l’Asia Times, même avec ses lacunes technologiques, la République islamique aurait bien pu concevoir un missile hypersonique. Selon le quotidien, Téhéran aurait bénéficié du savoir-faire de la Russie dans le domaine des armes hypervéloces, Moscou ayant déjà développé deux modèles opérationnels que sont le Zircon et le Kinjal. En échange de cette aide, l’Iran aurait fourni aux troupes russes les drones kamikazes Shahed-136 et pourrait plus tard livrer des missiles de croisières “classiques” pour renouveler les stocks russes.
Marina Miron, chargée de recherche au département des études de défense du King's College de Londres, a souligné à Newsweek que cette avancée technologique de Téhéran “aura de sérieuses implications sur l'équilibre des forces, non seulement au Moyen-Orient, mais plus généralement dans le monde.
" De son côté, le porte-parole du département américain de la Défense pour le Moyen-Orient, Rob Lodewick, a affirmé que le Pentagone est "bien conscient" des démonstrations de force de l’Iran mais reste "sceptique" face aux prouesses militaires du régime.
Source: Capital

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER