Retrouvez en temps réel et en continu des infos inédites sur le site phare de la Guinée

Alya Camara des Forces spéciales porté disparu : son avocat porte plainte contre X

Alya Camara des Forces spéciales porté disparu : son avocat porte plainte contre X
0 commentaires, 17 - 9 - 2022, by admin

Le commandant Alya Camara, directeur des opérations des Forces spéciales traverse une période plus que difficile.
Emprisonné pour « vol » quelques semaines seulement après l’arrivée au pouvoir des bidasses, libéré et déporté vers Guéckédou, il est à nouveau porté disparu depuis son arrestation début juin dernier. Son avocat annonce une plainte contre X.
Alya Camara s’est fait connaître du grand public lors du coup de force de 5 septembre 2021. On lui attribue la capture du président Alpha Condé ce jour. Mais sa relation avec la junte militaire au pouvoir s’est brusquement détériorée au point qu’il avait été interpellé et écroué à l’Hôtel cinq étoiles de Coronthie.
Alya et une dizaine de compagnons d’infortune ont été accusés de vol, avant d’être libéré fin avril dernier et envoyé nuitamment à Guéckédou.
Mais lui n’a goûté à la liberté que seulement un mois et demi. Il a été interpellé manu militari à Guéckédou et ramené à Conakry. Depuis, plus aucune nouvelle. Alya n’aurait entré en contact ni avec sa famille ni avec son avocat. Excédé par ce silence assourdissant, Maître Sidiki Bérété, avocat d’Alya Camara, décide d’ester en justice contre X, pour «enlèvement et séquestration. La plainte est déjà rédigée, je la déposerai lundi prochain », a affirmé l’avocat.
Si dans la première procédure Alya Camara était incarcéré pour le «vol de l’ordinateur » de l’ex président Alpha Condé, depuis sa nouvelle arrestation, l’on se demande s’il a déjà été présenté à un juge d’instruction pour qu’il sache ce qu’on lui reproche.
Pour son avocat, à défaut de sortir Alya de sa détention secrète, il faut le ramener à l’Hôtel cinq étoiles de Coronthie : «Je ne dispose d’aucune information concernant le commandant Alya. On est parti le cueillir à la Maison centrale, alors qu’il était sous mandat de dépôt du tribunal militaire, qu’on le ramène à sa place. On l’accuse de vol, il n’a qu’à attendre là-bas, qu’on le juge pour vol. Mais on vient l’extraire pour l’envoyer à Guéckédou au mépris de la procédure judiciaire. La même personne est ramenée à Conakry contre son gré, parce qu’elle a été enlevée à Guéckédou et pour quelle destination ? Moi, je dis qu’elle est inconnue ».
Avec Lelynx.net

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER