Retrouvez en temps réel et en continu des infos inédites sur le site phare de la Guinée

Au Rwanda, les femmes doivent couvrir leur corps, mais ni trop ni trop peu !

Au Rwanda, les femmes doivent couvrir leur corps, mais ni trop ni trop peu !
0 commentaires, 14 - 9 - 2022, by admin

Au Rwanda, une police des mœurs semble s’installer, relate “The Continent”.
En s’appuyant sur une législation de l’époque coloniale, les autorités ont condamné une jeune Rwandaise à trente jours de détention provisoire. Son tort ? Avoir porté une robe transparente lors d’un concert à Kigali.
Dans la nuit du 30 juillet, le chanteur d’origine camerounaise Tayc donnait un concert à la BK Arena de Kigali.
Dans la foule se trouvait Lilliane Mugabekazi, une femme de 24 ans, vêtue d’une robe transparente et d’une culotte noires. Une semaine après le concert, cette même robe noire lui coûtera une arrestation policière, une détention de dix jours, ainsi qu’une inculpation pour “comportement indécent”.
Bien qu’elle semble arbitraire, l’arrestation est en effet légale. Un article de loi datant de l’époque coloniale stipule que “toute personne qui se livre à un acte indécent en public commet une infraction”. Toute personne reconnue coupable encourt donc une peine allant de six mois à deux ans de prison.
La nouvelle de la comparution de Lilliane Mugabekazi devant le tribunal a déclenché de vives réactions en ligne. Des internautes indignés se sont révoltés en s’interrogeant sur la place de la femme au Rwanda ( ... )
Courrier International

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER