Retrouvez en temps réel et en continu des infos inédites sur le site phare de la Guinée

Colonel Doumbouya, votre masque tombe ! ( Tribune )

Colonel Doumbouya, votre masque tombe ! ( Tribune )
0 commentaires, 6 - 9 - 2022, by admin

Par Sanoussi Bah
Avant le coup d’Etat qui a renversé Condé Alpha en septembre 2021, je nourrissais le secret espoir de voir un jeune officier, patriote, sortir prendre le pouvoir et ramener la Guinée sur le chemin de l’espoir et du développement. Un nouveau Jerry Rawlings, quoi !
Nous ne n’étions pas dupes quand vous avez changé le nom de l’Aéroport de Conakry. Vous avez osé le nommer Sékou Touré, votre héros, le tyran qui a tué et massacrer des dizaines de milliers de Guinéens que ceux qui ont gouverné la Guinée n’ont même pas eu la décence de retourner les corps à leurs familles.
Nous n’étions pas dupes quand vous avez franchi le Rubicon et envoyé les tueurs habituels assassiner des innocents enfants dans les concessions de Hamdallaye et de Wanindara. Condé Alpha ciblait et assassinait les enfants de la même communauté dans les mêmes lieux.
Nous ne sommes pas dupes mon colonel. En Guinée, la tête change, mais la nébuleuse des forces obscurantistes qui a gangréné le pouvoir reste la même et continue les pratiques discriminatoires et criminelles. Colonel Mamadi, vous êtes venu au pouvoir en clamant vos bonnes intentions, mais plus ça change, plus c’est la même chose.
Nous ne sommes pas dupes. Vous proclamiez il y a quelque temps : il faut tuer l’ethnie ! On assiste aux assassinats ciblés à Hamdallaye et à Wanindra. Nous avons compris mon colonel ce que vous vouliez dire avec votre slogan. Comme Condé Alpha, on continue de tuer au sein de la même ethnie. Le peuple de Guinée ne sera jamais libre tant que la nébuleuse des forces obscurantistes n’est pas éradiquée.
Après 65 ans d’une indépendance acquise dans des conditions catastrophiques, à cause de l’orgueil de votre héros, la traversée douloureuse du peuple martyr de Guinée continue.
Nous avons compris mon colonel !

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER