Retrouvez en temps réel et en continu des infos inédites sur le site phare de la Guinée

Paul Pogba a reconnu avoir fait appel à un marabout

Paul Pogba a reconnu avoir fait appel à un marabout
0 commentaires, 5 - 9 - 2022, by admin

La question trotte dans toutes les têtes. L’affaire Pogba peut-elle nuire à l’équipe de France alors que le Mondial au Qatar débutera le 20 novembre prochain ?
Sur France Info, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra s’est dite « attentive » à la situation, avant d’affirmer son total soutien au sélectionneur des Bleus Didier Deschamps pour maintenir l’équilibre et la motivation au sein de sa troupe.
« On le sait tous, un parcours réussi dans ce type de compétition repose sur une combinaison entre l’état de forme de ses talents, la qualité de vie du groupe, mais on a la chance d’avoir Didier Deschamps : je lui fais toute confiance, a souligné la ministre. Il a toute l’expérience nécessaire pour gérer ce type de situations sensibles, complexes. Il l’a prouvé en tant que joueur, en tant que coach, en tant que sélectionneur. Je sais qu’on va s’adapter à la situation et que Didier saura protéger son collectif de ces turbulences-là . »
Le principal souci, outre les révélations promises par Mathias Pogba au sujet de son frère Paul, réside dans l’histoire de l’intervention, à la demande de Paul Pogba, d’un marabout pour jeter des sorts à Kylian Mbappé. Une version démentie par le joueur de la Juventus Turin.
Lors de sa deuxième audition par les enquêteurs en août, dans le cadre de ses dénonciations concernant une extorsion de fonds dans laquelle son frère Mathias serait impliqué, Paul Pogba a bien confirmé avoir fait appel à un marabout, mais pour aider des enfants en Afrique à travers une association.
Amélie Oudéa-Castéra a également insisté sur les améliorations à apporter concernant les entourages de joueurs et leur encadrement. « Il faut être hyper attentifs à la question des entourages, a-t-elle dit. Quand vous êtes un champion, vous êtes exposés à toute sorte d’influences, des bonnes, des mauvaises. Je pense qu’il doit y avoir un accompagnement de la part des clubs, des instances, dès les étapes de la formation. »
Le Parisien

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER