Retrouvez en temps réel et en continu des infos inédites sur le site phare de la Guinée

Comment la Chine tente de faire tomber la pluie en tirant dans les nuages

Comment la Chine tente de faire tomber la pluie en tirant dans les nuages
0 commentaires, 19 - 8 - 2022, by admin

Le pays fait face à la pire vague de chaleur depuis 60 ans, faisant fortement baisser le niveau du fleuve Yangtsé, crucial pour l’approvisionnement en eau potable.
Lorsque la météo ne lui obéit pas, la Chine montre les muscles. Confrontée à l’une des pires sécheresses de son histoire, la deuxième puissance économique mondiale tente de faire tomber la pluie en tirant dans les nuages, rapporte le média américain CNN.
Cette technique baptisée poétiquement « ensemencement de nuages » consiste à tirer, depuis des avions ou des canons au sol, des tiges d’iodure d’argent, un composé censé aider à la formation de pluie.Ces tiges, de la taille d’une cigarette dans ce cas précis, sont catapultées dans les nuages existants pour aider à former des cristaux de glace, ce qui rend la teneur en humidité plus lourde et plus susceptible d’être libérée, précise CNN.
« L’ensemencement de nuages », utilisé en Chine depuis 1940, aurait servi à dégager le ciel au-dessus de Pékin lors des Jeux olympiques de 2008 et peut également être utilisé pour faire tomber la neige ou ramollir la grêle.
Mais aujourd’hui, cette technique montre ses limites : la couverture nuageuse au-dessus du fleuve Yangtsé - complètement asséché - étant trop fine pour faire tomber la pluie, les autorités ont été contraintes de stopper les programmes de modification de la météo.
150 000 habitants manquent d’eau
Ce fleuve crucial pour le géant asiatique traverse le pays d’Est en Ouest, passant par la province de l’Hubei dans le centre du pays et la ville de Wuhan, avant de se jeter dans la mer de Chine au niveau de Shanghai. Comme dans certaines régions de France, la sécheresse et le manque de précipitations depuis plus de deux mois ont considérablement fait baisser le niveau du fleuve, et une partie de la population manquerait d’eau.
Plus de 150 000 habitants de la province de l’Hubei rencontreraient des difficultés dans l’accès à l’eau potable et près de 400 000 ha de récoltes souffriraient également, selon CNN.
La chaleur a également contraint les autorités de la province du Sichuan (sud-ouest), qui abrite environ 84 millions de personnes et un important site industriel, à ordonner la fermeture de toutes les usines pendant six jours cette semaine pour empêcher une pénurie d’électricité.
Selon le Centre national du climat, cette vague de chaleur, la plus longue depuis le début des enregistrements météo en 1961, pourrait même s’aggraver dans les prochains jours.
Source: Le Parisien

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER