Retrouvez en temps réel et en continu des infos inédites sur le site phare de la Guinée

Journée d’assainissement : Sékou Koundouno se moque des autorités dans cette tribune

Journée d’assainissement : Sékou Koundouno se moque des autorités dans cette tribune
0 commentaires, 8 - 8 - 2022, by admin

Par Sékou Koundouno
Cette journée d’assainissement prouve une fois de plus que la période de grâce que la population de Conakry avait accordé aux putschistes est terminée.
Non seulement il n’y a eu aucun engouement, en plus il n’y a eu aucune adhésion de la part de la population à cette comédie. C’est encore une fois, la preuve que la population n’est pas dans l’esprit de la nébuleuse CNRD, elle veut une politique pérenne pour un Conakry assaini et propre et non cette comédie qu’on leur sert. Aucun peuple conscient ne peut accompagner de telle initiative qui n’a rien à envier à la comédie.
De vrais humoristes réunis, avec à la clef les prises de photos, prétendre assainir une ville, une capitale de surcroît en lieu et place des politiques réelles pour débarrasser Conakry des immondices d’ordures qui jonchent nos rues.
Quel malheur pour nous d’avoir des dirigeants qui n’ont aucune initiative réelle, de véritable politique pour le bonheur du peuple. Au lieu de se comporter en vrai homme d’État, c’est le mannequinât et le shopping qu’ils nous servent. On a vraiment du chemin à faire, et ça sera très long. Ce boycott et la non adhésion de la population à cette comédie, doit servir de leçon à ces gens, qui n’ont rien de sérieux à proposer à la population guinéenne.
C’est clair, cette première opération fut un fiasco total et qu’il faudra en tirer des leçons claires et net. Car, le réveil sera fatal. Qu’ils continuent à faire la sourde oreille, le futur sera tranchant et ça ne va pas blesser moins d’un.
SEKOU KOUNDOUNO
RESPONSABLE DES STRATÉGIES ET PLANIFICATION DU FNDC

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER