Le CNT adopte 36 mois: peu de temps pour un travail colossal imposé au colonel Doumbouya ( Mandian Sidibé )

Le CNT adopte 36 mois: peu de temps pour un travail colossal imposé au colonel Doumbouya ( Mandian Sidibé )
0 commentaires, 13 - 5 - 2022, by admin

Par Mandian Sidibé
Finalement, le Conseil National de la Transition (CNT) a opté pour 36 mois sur les 39 proposés, concernant la durée de la transition.
Mais le travail qui attend Son Excellence le Colonel Mamadi Doumbouya est gigantesque, au regard bien entendu, de l'immensité de la kyrielle d'actions à mener au cours de ces 36 mois. La finalité ultime est de permettre aux Guinéens d'aller à des élections transparentes, crédibles, apaisées et inclusives.
Difficile mission, en raison des urgences. Il faut d'abord faire le recensement général et administratif de la population. Ce qui n'est pas une mince affaire. Ensuite, établir un fichier électoral non corrompu comme par le passé où l'on a vu des enfants de 10 ans enrôlés. Tâche difficile et sensible, qui attend les informaticiens du CNRD. Sans oublier la répartition objetive et équitable de tous les bureaux de vote à travers le pays.
Mais avant toutes ces élections, référendaire, communales, législatives et présidentielle, il revient au CNT de proposer une nouvelle Constitution qui sera soumise à l'appréciation des Guinéens pour un OUI ou un NON.
C'est de cela qu'il sagit dans un délai, il est vrai, court de 36 mois. Pour réussir ce travail herculien, le CNRD aura besoin de l'appui de toute la société civile, des partis politiques dans leur ensemble et bien sûr celui de tous les Guinéens, hommes, femmes et jeunes, confessions religieuses et sages. La réussite de cette transition ne dépendra pas uniquement du CNRD mais de tous les Guinéens.
La classe politique, toutes tendances confondues, a l'occasion de se rattraper aux yeux des populations qui ont tendance à se méfier d'elle. Ces partis politiques sont en effet vus par la population comme des fauteurs de troubles au moment où le Peuple a besoin de sérénité et de paix. Ils ont, quant à eux, également un rôle à jouer au cours de ces 36 mois pour se réconcilier avec un peuple dont ils auront à demander la voie lors des différents scrutins à venir.
En attendant le début véritable de la transition qui commence effectivement par la promulgation du texte adopté par le CNT, chacun devra se mettre à la tâche et soutenir les actions du CNRD sous la clairvoyante direction du Colonel Mamadi Doumbouya. Le sort du pays est à ce prix.
Mandian Sidibé
Journaliste

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER