Retrouvez en temps réel et en continu des infos inédites sur le site phare de la Guinée

Archéologie : des chercheurs découvrent un serpent préhistorique capable de marcher

Archéologie : des chercheurs découvrent un serpent préhistorique capable de marcher
0 commentaires, 1 - 4 - 2022, by admin

Des chercheurs ont mis la main sur deux fossiles d’ancêtres de serpents dotés de jambes. Cette découverte permet de mieux comprendre pourquoi ces reptiles ont perdu leurs membres au cours de l’évolution.
Aussi incroyable que cela puisse paraître, les serpents sillonnaient la Terre en… marchant il y a plusieurs millions d’années. Certains, comme les pythons, gardent même des traces de leurs membres aujourd’hui disparus, tout comme nous avons des vestiges de la queue de nos ancêtres. La façon dont ces bêtes à sang froid ont perdu leurs pattes demeure toutefois mystérieuse, mais la découverte récente de deux fossiles lève un peu le voile sur cette étrange disparition.
Un serpent sans pattes avant "Nagini mazonense", tel est le nom de cette nouvelle espèce, découverte sous forme de fossiles par des chercheurs américains. C’est en effet dans l’Illinois (une zone réputée riche en fossiles d’animaux préhistoriques) que ces scientifiques ont mis la main sur cette ancêtre du serpent qui se baladait sur Terre il y a plus de 300 millions d’années.
Sa particularité ?
Ce petit animal de 10 centimètres à peine était doté de pattes arrière, disposant chacune de quatre orteils. Mais outre cette curiosité (on est quand même sur un animal à mi-chemin entre le lézard et le serpent), ce qui intrigue les chercheurs, c’est son absence de pattes avant !
Une disparition progressive des membres
Selon les chercheurs, qui ont publié leur étude dans la revue Nature Ecology & Evolution, nombre de tétrapodes (des animaux dotés de quatre pattes) optent pour une morphologie proche de celle du serpent au cours de l’évolution, avec une élongation du corps s’accompagnant d’une perte de membres (une nouvelle disparition des pattes, donc, après leur apparition quand les animaux ont commencé à conquérir la Terre).
Pour eux, le Nagini mazonense est un genre de chaînon manquant entre les lointains ancêtres tétrapodes des serpents et les serpents actuels et explique par quel processus nos serpents contemporains se sont mis à favoriser la glisse à la marche :
Cette disparition des membres antérieurs en premier est conforme au schéma de disparition des membres observé chez les serpents modernes et contraste avec le processus de disparition des membres postérieurs en premier observé chez de nombreux autres groupes de tétrapodes.”, explique Arjan Mann, l'auteur principal de l'étude.
Soirmag

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER