Retrouvez en temps réel et en continu des infos inédites sur le site phare de la Guinée

Transition : les défis de la jeunesse

Transition : les défis de la jeunesse
0 commentaires, 3 - 3 - 2022, by admin

Par Bocar Bokoum
Comment vous jeunes allez décider ou faire ?
Alors que vous ignorez la vraie histoire, vous ne cherchez pas à comprendre et vous êtes même très pressés d’être aux affaires, peut-être même à leur tête?
Vous risquez de faire ou de répéter les mêmes erreurs, les mêmes fautes ! En effet, lorsque Alpha Condé est arrivé au pouvoir, il a dit qu’il a pris la Guinée là où Sékou Touré l’a laissée. La suite on la connaît : vols, violences, mensonges et quelques réalisations en hôtellerie et continuation de projets de barrages hydroélectriques.
Or, si à la mort de Sékou Touré, il y avait eu conférence nationale du genre " vérité et réconciliation" , ou bien quelques procès pour les crimes de sang, certainement le CMRN de l’époque n’allait pas faire ce qu’il avait fait et que feu le général Facinet Touré a décrit un peu avant sa mort.
Mais la vérité est que les deux colonels, Lansana Conté et Diarra Traoré, respectivement président et premier ministre, étaient tous deux membres du «fameux comité révolutionnaire». Mieux, ils faisaient partie du « bras armé » de Sékou, donc de la révolution «globale et multiforme».
Cela excluait toutes idées de conférence ou de procès où beaucoup d’autres comme eux seraient pointés du doigt. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, après Conté, les «parenthèses Dadis-Konaté», ont reconduit les cadres qui dirigeaient le pays avec leur « papa Conté », qu’ils n’ont pas voulu « humilier » lorsque les Guinéens se sont révoltés contre lui en janvier et février 2007.
Il en a été de même avec le fameux « professeur Alpha Condé » qui préféra gouverner avec les mêmes méthodes de violences et de mensonges, accompagnées de corruptions, de chantages et même de menaces pour les récalcitrants.
Maintenant que M. Alpha Condé et son équipe sont partis du pouvoir, le problème est de savoir si les « erreurs du passé » seront corrigées ?
Les nouvelles autorités ont également promis cela, aux Guinéens, bien que quelques recyclages aient déjà commencé à inquiéter certains! Néanmoins, à mon humble avis, aujourd’hui, le seul espoir est de savoir si le CNRD, dont on ne connaît toujours pas les membres, et le colonel Doumbouya, qui est aussi président de la « transition » en Guinée, vont réaliser le rêve de tous les Guinéens : mettre le pays sur les rails pour aller vers le développement économique, social, harmonieux et équilibré.
Toutes choses que les guinéens appellent de tous leurs veux et souhaitent voir leur rêve devenir réalité. Le colonel l’a promis, espérons qu’avec ses compagnons d’armes, les promesses seront tenues et que les engagements seront respectés pour plus de justice, d’équité et surtout pour un meilleur vivre ensemble pour et dans l’intérêt de tous les citoyens guinéens.
Avec lelynx.net

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER