Une journaliste italienne agressée sexuellement en plein direct ( Vidéo )

Une journaliste italienne agressée sexuellement en plein direct ( Vidéo )
0 commentaires, 3 - 12 - 2021, by admin

La journaliste couvrait la sortie du Stade Carlo-Castellani à Empoli en Italie, lorsque des supporters sont venus l’agresser.
Samedi 27 novembre, la journaliste Greta Beccaglia couvrait la sortie du Stade Carlo-Castellani à Empoli en Italie. Alors que les supporters sortaient du Stade après le match Empoli-Fiorentina, la journaliste était en duplex sur Toscana TV pour récupérer les premières impressions.
Très vite, un homme est arrivé derrière elle, a craché dans sa main puis lui a frappé la fesse. Une scène ahurissante d’autant plus que personne autour de la journaliste ni dans les studios n’a réagi. Juste après, deux autres supporters lui ont lancé des phrases obscènes.
Juste après le geste, la journaliste prise au dépourvu a lâché à l’homme : « Non, vous ne pouvez pas faire ça, je suis désolée » avant de tenter de continuer son duplex. Le lendemain de l’agression, la journaliste s’est confiée au journal nationale Corriere della Sera : « Je me suis sentie indignée, violée. Pour cette personne, j’étais comme un poteau sur lequel frapper pour évacuer sa colère. Ce n’étaient pas des fans, c’étaient des bourreaux ». La journaliste a aussi ajouté qu’un homme cagoulé était venu lui toucher les parties intimes, hors caméra.
La journaliste de 27 ans dégoûtée de l’agression a ajouté au journal : « Tout le monde criait et je me sentais impuissante. J’ai été choquée par le regard de ces supporters, ils étaient féroces, comme des bourreaux. Les supporters ne sont pas comme ça, ils ne devraient pas être comme ça. Mais savez-vous ce qui m’a blessé aussi ? Que personne autour de moi n’a rien dit. Tout le monde a vu, mais personne n’a rien fait ou dit ».
L’homme identifié
Au moment des faits, le présentateur Giorgio Micheletti a dit à la journaliste depuis les studios : « Allez, ne te fâche pas, passons à autre chose ». Une phrase qui a scandalisé les téléspectateurs. Le journaliste s’est depuis excusé et a proposé plusieurs fois à la journaliste de faire un rapport sur ce qui s’est passé cette soirée-là.
L’homme a été identifié selon la police et Greta Beccaglia a porté plainte. De son côté, la chaîne Toscana TV assure qu’elle prendra en charge les frais judiciaires. L’agression arrive alors que la première ligue italienne prend position contre les agressions faites aux femmes. Les joueurs solidaires contre le harcèlement portent une marque rouge sur le visage.
Le supporter s’est exprimé et a justifié son acte par la colère après la défaite de son équipe et a demandé à rencontrer la journaliste pour s’excuser, ce à quoi la journaliste a répondu : « Tu penses vraiment que tu n’as rien fait de mal ? Si c’est le cas c’est que tu n’as pas compris la gravité de ton acte. Ce sont des déclarations irrecevables qui aggravent la situation ».
Soirmag

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER