Inde : déclaré mort, un homme est retrouvé vivant à la morgue

Inde : déclaré mort, un homme est retrouvé vivant à la morgue
0 commentaires, 23 - 11 - 2021, by admin

Après avoir été déclaré mort pendant plusieurs heures, un Indien de 45 ans a été retrouvé vivant dans la chambre froide d'un hôpital.
Après un accident de la circulation, un homme de 45 ans en Inde a été déclaré mort. Mais après quelques heures passées dans une chambre froide de l'hôpital dans lequel il avait été transporté, il a été retrouvé vivant. Explications sur ce "miracle", comme l'atteste le directeur du lieu.
Un homme déclaré mort…
C'est un phénomène étrange et surnaturel qui a touché la ville de Moradabad dans l'est de l'Inde. Srikesh Kumar, un homme de 45 ans, a été victime d'un grave accident de la route. Un motard l'a percuté comme le rapporte la Dépêche.
Après avoir été transporté d'urgence à l'hôpital public, les médecins l'ont déclaré mort. Il a été placé directement dans une chambre froide en attendant que les membres de sa famille viennent lui dire au revoir pour une dernière fois. "Le médecin d'urgence l'a examiné. Il n'a trouvé aucun signe de vie et l'a donc déclaré mort", comme le rapporte à l'AFP, le directeur du centre hospitalier le 21 novembre.
... retrouvé vivant dans sa chambre froide
C'est à ce moment-là qu'un phénomène inexplicable s'est produit. Le corps du quadragénaire a été placé dans la morgue en attendant que sa famille règle les détails administratifs. Une équipe de police est alors arrivée à son tour et c'est à ce moment-là que l'homme a été retrouvé… vivant.
Ce dernier, pourtant déclaré mort quelques heures plus tôt se trouvait effectivement dans le coma. Devant le phénomène surréaliste le directeur n'en a pas cru ses yeux : "Ce n'est rien de moins qu'un miracle", raconte-t-il. Le quotidien rapporte également qu'une enquête serait en cours pour comprendre comme le diagnostic initial a pu être posé. Un cas similaire avait été détecté en Russie plus tôt dans l'année.
Source: Gentside

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER