Quand Trump voulait envoyer les malades du Covid à Guantánamo où sont détenus les terroristes

Quand Trump voulait envoyer les malades du Covid à Guantánamo où sont détenus les terroristes
0 commentaires, 23 - 6 - 2021, by admin

L’ancien président américain a choqué ses collaborateurs avec cette idée pour le moins radicale, selon de nouvelles révélations.
Ce 29 juin, la publication d’un nouveau livre va représenter une petite bombe pour Donald Trump. Son titre est évocateur de son contenu : « Scénario cauchemar : au cœur de la réponse de l'administration Trump à la pandémie qui a changé l'Histoire ». Les deux auteurs, les journalistes du Washington Post Yasmeen Abutaleb et Damian Paletta, y relatent ainsi la crise sanitaire vue depuis le sommet du pouvoir américain à l’aide de nombreux témoignages.
Et parmi les faits relatés, il y a celui où l’ancien président propose à ses équipes une idée qui détone : envoyer les personnes atteintes du Covid-19 à la base américaine de Guantánamo, à Cuba.
Se faire côtoyer terroristes et malades du Covid
Au moment de cette déclaration, la crise sanitaire ne fait que commencer. On est alors en février 2020 et le coronavirus commence à se répandre à travers le monde après avoir surtout frappé la Chine. Les membres de la Maison-Blanche se réunissent dans la « situation room » et discutent à propos de la possibilité ou non de rapatrier les malades américains aux USA depuis d’autres pays.
C’est à cet instant-là que Donald Trump prend la parole pour proposer une éventuelle solution pour placer en quarantaine ces personnes contaminées sur le sol américain. « N'avons-nous pas une île à nous ? Qu'en est-il de Guantánamo ? », demande-t-il alors selon les auteurs du livre. Les autres participants à la réunion auraient sans surprise été frappés par une telle déclaration. Pour rappel, Guantánamo est un centre de détention où sont retenus les prisonniers considérés parmi les plus dangereux du pays. Evidemment, cette idée n’a pas été retenue.
Ces prochains jours devraient voir la publication d’autres anecdotes du genre, au fur et à mesure que la date du 29 juin se rapproche. Une autre information a déjà été donnée à la presse. Les auteurs de l’ouvrage y évoquent les colères du président pendant la crise. Il aurait notamment eu une discussion houleuse au téléphone avec un membre de son cabinet à propos de la stratégie de testing. « Je vais perdre l'élection à cause des tests ! Qui est l'idiot qui a fait faire les tests au gouvernement fédéral ? », aurait-il dit. Il s’agissait alors de Jared Kushner, son gendre et conseiller spécial.
Soirmag

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER