Info+: le général Konaté salue la libération du journaliste Amadou Diouldé Diallo

Info+: le général Konaté salue la libération du journaliste Amadou Diouldé Diallo
0 commentaires, 25 - 5 - 2021, by admin

Par Mamadou Saliou Diallo
Figure emblématique de la Radio Télévision Guinéenne des années 80 et 90, le célèbre journaliste sportif, Amadou Diouldé Diallo vient de recouvrer sa liberté après plusieurs longs mois de détention dans des cachots de la Maison Centrale de Conakry. Le journaliste à succès était poursuivi, entre autres, pour " offense au chef de l' Etat".
Amadou Diouldé Diallo compte de nombreux fans en Guinée et ailleurs. Parmi ses " admirateurs" les plus illustres, il y'a l'ancien président de la transition, le général Sékouba Konaté.
Dans un bref entretien avec la rédaction de Nouvelledeguinee.com, l'emblème de la démocratie guinéenne s'est réjoui de la remise en liberté de l'icône du journalisme sportif local. A ce titre, d'ailleurs, il faut souligner que l'ancien maître de Conakry avait tenté discrètement, sans succès, de joindre au téléphone le président de la HAC, Boubacar Yacine Diallo, afin de plaider la cause du prisonnier.
Pour rappel, l'ancien maître de Conakry a beaucoup d'estime pour Amadou Diouldé Diallo. Et pour cause ! L'ancien président de la transition était un inconditionnel du Tournoi de Football doté du Trophée Hadja M'Mah Camara, du nom de la défunte mère de feu général Lansana Conté.
Sur les différents de champs de bataille, de Pamalap à Port Loko en passant par Monrovia et d'autres villes terrorisées par les ex rebelles, l'ancien président de la transition, alors guerrier sous les couleurs de la Cedeao et de l' Onu, ne ratait pas les commentaires, aux ralents d'histoire, de Amadou Diouldé Diallo sur les ondes de la radio nationale.
En 2017, le général Konaté a reçu le célèbre journaliste dans son luxueux pavillon de la région parisienne. Après de nombreux échanges, le " Tigre" et son invité ont dîné ensemble dans une ambiance bon enfant.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER