Une lettre d’un combattant de la Seconde Guerre mondiale arrive à destination… après 77 ans

Une lettre d’un combattant de la Seconde Guerre mondiale arrive à destination… après 77 ans
0 commentaires, 22 - 2 - 2021, by admin

L’homme était un soldat britannique ayant participé au débarquement en Normandie.
Si vous avez tendance à perdre patience dès qu’un colis envoyé met quelques jours supplémentaires à arriver jusqu’à chez vous, imaginez patienter plus de… 77 ans avant de recevoir une lettre ! Cela paraît inimaginable et pourtant c’est ce qu’a vécu la famille de Bill Caldwell. En 1943, l’homme n’est encore qu’un jeune soldat britannique de 18 ans, qui participera par la suite au D-Day, devenant ainsi un héros de la Seconde Guerre mondiale.
À l’époque, alors qu’il se trouve sur un navire de déminage, il envoie à Liverpool une carte postale adressée à son oncle pour lui donner des nouvelles : « Cher oncle Fred, et bien ici je suis enfin en bleu. Je ne pensais pas que ça serait comme ça. Tu n’as pas beaucoup de temps pour toi, mais j’aime bien ça. Je vous écrirai une lettre à tous lorsque j’aurai un peu de chance, alors il faut que vous attendiez un peu. J’ai encore dix-neuf semaines ici. Transmettez mon amour à tous. Amour Bill », rapporte 7sur7.
Le problème est que le courrier a mis… 77 ans et sept mois pour arriver à destination ! C’est en effet seulement le 12 février dernier que Jack Elomaa, un membre de la famille de l’ancien combattant, a reçu la lettre de Bill Caldwell. Malgré les années passées, la missive était en bon état et était toujours accompagnée d’une photo de soldats en train de s’entrainer. « C’est une histoire complètement folle et on a du mal à y croire. Vendredi soir nous étions sur le groupe WhatsApp de la famille et ma sœur Jane m’a transféré un message de mon cousin, Dan », a expliqué au Daily Mail Elizabeth, l’une des filles du soldat, décédé en 1996. Elle a précisé que c’était le fils de ce cousin, qui vit dans la maison familiale, qui a réceptionné la carte. « Nous avons lu le message de mon père écrit il y a presque 78 ans. Nous étions juste ravis », a-t-elle ajouté avec émotions.
De son côté, le service postal britannique ne comprend pas comme le courrier a pu arriver avec autant de retard. Quoi qu’il en soit, sa réception, même des dizaines d’années plus tard, a provoqué la joie de la famille du héros disparu.
Soirmag

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER