2020: malgré la Covid-19, le Président Alpha Condé était sur tous les fronts

2020: malgré la Covid-19, le Président Alpha Condé était sur tous les fronts
0 commentaires, 18 - 2 - 2021, by admin

Contrairement aux années précédentes, l’agenda du Président Alpha Condé était moins chargé au cours de 2020 en raison de l’apparition de la pandémie de Coronavirus. Au nombre de ses activités, le Président Alpha Condé a reçu la visite du Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed Ali, les 7 et 8 janvier 2020 à Conakry.
Cette première visite du Premier ministre éthiopien s’inscrit dans le cadre du renforcement des liens d’amitié et de fraternité existant entre la République de Guinée et la République fédérale démocratique d’Ethiopie.
Durant son séjour le Premier ministre éthiopien a eu des entretiens fructueux avec le Président Alpha Condé avec à la clé la diversification des axes de coopération entre la Guinée et l’Ethiopie.
Au cours d’un banquet, qui a connu la prestation de l’Ensemble instrumental national et les Ballets africains de Guinée, le Président Alpha Condé a offert un gâteau au Premier ministre Abiy Ahmed Ali à l’occasion de la fête de Noël célébrée le 7 janvier de chaque année en Ethiopie.
Dans un élan d’amitié et de fraternité, le Président Alpha Condé et le Premier ministre d’Ethiopie ont effectué une série de visites à Conakry et à l’Intérieur du pays. La première étape de ces visites était le splendide jardin de l’hôtel Sheraton où ils ont échangé sur les questions liées au renforcement de la coopération entre Conakry et Addis-Abeba.
Ensuite, le Chef de l’Etat et son hôte de marque se sont rendus successivement à Plazza Diamond, au port conteneurs, le quai commercial du Port autonome de Conakry et la Bluezone de Kaloum. Partout où ils sont passés, le Président Alpha Condé et le Premier ministre Abiy Ahmed Ali ont été vivement ovationnés par la population.
Avant de quitter la Guinée, le Premier ministre de l’Ethiopie, en compagnie du Président Alpha Condé, a visité le barrage hydro-électrique de Kaléta et celui de Souapiti.
En matière électorale, l’année 2020 a enregistré l’organisation du double scrutin du 22 mars pour le Référendum en faveur de la nouvelle Constitution et la tenue des législatives ainsi que la présidentielle du 18 octobre. Tous ces scrutions ont été organisés sans appuis financiers extérieurs, une première.
Pour le référendum le ‘’Oui‘’ l’a emporté avec 91,59% tandis que le RPG-Ar-c-en-ciel a raflé les législatives avec 79 sièges sur 114. Quant à la présidentielle du 18 octobre 2020, elle a vu la victoire, dès le 1er tour, du candidat Alpha Condé avec 59,59% contre 33,49% pour son adversaire, Mamadou Cellou Dalein Diallo. Des résultats qui ont permis au Président Alpha Condé d’être investi le 15 décembre 2020 pour son premier mandat de la 4ème République, avant d’être installé dans ses fonctions par la Cour constitutionnelle le 21 décembre 2020.
Le secteur de la santé a été surtout marqué par le combat touts azimuts que le Chef de l’Etat a engagé contre la Covid-19. Une action appuyée par les partenaires au développement. C’est ainsi que la République Populaire de Chine a offert à la Guinée, un important lot d’équipements sanitaires. Ce don a été suivi par celui du gouvernement central de la Province de Shanxi. Il s’agit d’un important lot d’équipements sanitaires d’une valeur de 2.600.000 dollars US, composé entre autres de 30.000 paires de gants, 29.400 paires de masques de protection, deux pièces d’extracteurs automatiques d’acide nucléique, 30.000 de kits de détection.
Dans le même sillage, la République Arabe d’Egypte a offert à la Guinée des médicaments, des masques et autres éléments qui rentrent dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Coronavirus. Deuxième du genre depuis le début de cette maladie dans notre pays, ce geste de l’Egypte est un signal fort dans son élan de solidarité envers la Guinée.
De la situation sanitaire du pays au degré de pauvreté des populations, il n’y a qu’un petit pas. C’est ainsi que le Président de la République, le Pr. Alpha Condé, a inauguré le siège de l’Agence Nationale d’Inclusion Economique et Sociale (ANIES), le 29 janvier 2020 au Quartier Cameroun, dans la Commune de Dixinn. C’est un bâtiment à 6 niveaux, composé de bureaux entièrement équipés. Le gouvernement a mis en place cette agence dans l’optique de lutter contre les défis liés à l’inclusion sociale et financière. Premier du genre en Afrique, l’objectif de l’ANIES est de permettre aux Guinéens les plus pauvres de ressentir les performances économiques enregistrées ces dernières années.
Des performances au niveau du secteur des mines, avec à la clé la stabilisation des indicateurs macro-économiques. Cependant, force est de reconnaitre que si le PIB en Guinée a aujourd’hui un niveau appréciable, il faut toutefois signaler que cela n’était pas tellement perceptible par endroits. D’où la création de l’ANIES en vue de partager la prospérité.
L’Agence Nationale d’Inclusion Economique et Sociale couvre tout le pays et se donne comme ambition de contribuer fortement à la réduction de la pauvreté et à l’évolution du dynamisme économique de la Guinée.
Pour renforcer leur partenariat traditionnel, la Guinée et la Banque mondiale ont signé, en début d’année 2020, 3 conventions majeures de près de 150 millions de dollars. Des conventions qui portent sur, entre autres, l’autonomisation des femmes à hauteur de 60 millions de dollars, la riposte à la Covid-19 pour 70 millions de dollars et enfin le programme de financement du projet de préparation et de riposte à la pandémie à hauteur de 10,9 millions de dollars américains.
Le geste de cette institution financière internationale vise à accompagner la Guinée dans l’opérationnalisation de ses engagements dans la nouvelle constitution. Il s’agit de la construction de la route Kankan-Kérouané-Beyla, en passant par l’agriculture, l’autonomisation de la femme jusqu’à l’appui à l’entrepreneuriat jeunes.
Comme pour dire que la Guinée et la Banque mondiale veulent aller vite et bien afin de consolider les fondements d'une société moderne à travers les nombreuses réalisations initiées par le Chef de l'état, le Pr. Alpha Condé. Déjà des chantiers de plus de 800 Km sont ouverts au niveau national.
Mieux, les travaux des échangeurs de Bambéto, de Kagbélen et du Km 36 sont lancés à Conakry, l’objectif étant de faciliter la mobilité urbaine.
Au niveau des institutions bancaires, l’année 2020 a aussi enregistré des inaugurations. Tout a commencé par le nouveau siège de la Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie de la Guinée (BICIGUI). Classée parmi les premières banques privées du pays, la BICIGUI de nos jours, compte 30 agences dans le pays pour un total de 340 employés jeunes et féminisés.
En procédant à l’inauguration du nouveau siège de la BICIGUI, le Chef de l’Etat a réaffirmé ainsi sa volonté d'encourager et de soutenir le secteur privé guinéen. Secteur qui constitue le moteur du développement d'un pays.
Dans son élan de faire de la Guinée un vaste espace de prospérité pour ses fils, avec à la clé l’accès aux services sociaux de base, une nouvelle banque a vu le jour en fin 2020. Il s’agit de la Banque Nationale d’Investissement de Guinée. Cette structure bancaire avec un capital de 100 milliards de francs guinéens a été inaugurée par le Président de la République. Ladite banque est une initiative du gouvernement guinéen en partenariat avec Afriland First Bank.
Après le lancement des actions de développement en faveur de la population, le Chef de l'Etat tient toujours au suivi-évaluation. C’est pourquoi, il a reçu la fédération des MUFFA (Mutuelles financières des femmes d’Afrique) et MC2 de Guinée. Il était question de la coordination des activités des structures membres en vue de la création d’une synergie d’action en faveur des couches défavorisées.
Aujourd’hui le pays compte un réseau de micro-banques de développement rural de près de 150 unités avec plus de 90 milliards d’investissement. Les MUFFA et les MC2, véritables appuis à la lutte contre la pauvreté, offrent de belles perspectives pour les femmes, les jeunes et les personnes handicapées.
Il faut également et surtout noter qu’en fin décembre 2020, le Conseil d’administration du FMI a approuvé les cinquième et sixième revues combinées du programme de politiques économiques et financières de la Guinée, appuyé par un accord de facilité élargie de crédit (FEC) de trois ans.
L’achèvement de ces deux dernières revues du programme appuyé par la FEC permet de décaisser immédiatement l’équivalent de 34,43 millions de DTS (environ 49,47 millions de dollars), ce qui porte le total des décaissements au titre de l’accord à l'équivalent de 120,49 millions de DTS (environ 166,60 millions de dollars).
Au titre de ses déplacements internes, le Président de la République s’est rendu dans la Préfecture de Kindia, précisément dans le secteur de Koliagbé, sous-préfecture de Friguiagbé. Là, le chef de l’Etat était venu inaugurer le complexe industriel de fruits tropicaux. Il s'agit de transformer nos produits locaux sur place en vue de faciliter l'exportation et l'écoulement sur le marché international.
A Kinfaya, toujours dans la Préfecture de Kindia, le Chef de l’Etat a inauguré un pont de 373,5 m de long et 8,5 de largeur sur le fleuve Konkouré. Cette infrastructure qui entre dans le cadre de la réalisation du barrage Hydro-électrique de Souapiti, est le 3ème pont le plus long du pays et le plus haut. Il vient ainsi remplacer un vieux pont bâti par la colonisation et qui a malheureusement enregistré beaucoup de dégâts sur la Route Nationale N° 4.
Dans les localités de Kinfaya, les 2080 personnes impactées par le projet Souapiti, ont été recasées dans 341 bâtiments. Le Président de la République a également procédé le samedi 5 décembre à l’inauguration du nouveau siège du bureau régional des transports terrestres de Conakry. C’est un bâtiment flambant neuf qui abrite des équipements informatiques de dernière génération, connectés à un système de gestion intégrée et hautement sécurisé. Un système qui va mettre définitivement fin à l’émission des faux titres de transport en République de Guinée. Ce nouveau bureau est construit dans le cadre du projet de ré-immatriculation et d’immatriculation des véhicules et engins roulant en République de Guinée.
De la fourniture des titres de transport sécurisés, à la mise en place d’un système de gestion informatisé des immatriculations, la formation du personnel administratif ainsi que la construction et l’équipement de 8 bureaux régionaux des transports terrestres à Conakry, Kindia, Boké, Labé, Mamou, Kankan, Faranah et N’Zérékoré, tout est prévu.
Dans son programme de modernisation et d’extension du port autonome de Conakry, le gouvernement guinéen vient, à travers un projet de scanner, de déployer des équipements modernes en vue de renforcer l’analyse et le contrôle des marchandises en transit, à l’import et à l’export. Il s’agit de la mise en concession d’un système destinés aux ports de Conakry, de Kamsar, de Dapilon et aux frontières terrestres de Kourémalé, Sambailo et Pamelap.
Avec le Président de la République, le Pr. alpha Condé, on peut dire à juste titre que la Guinée trace désormais avec assurance les sillons de sa marche vers le développement. Comme on le constate l’année 2021 s’est ouverte avec de nouvelles perspectives de développement sous l’ère Alpha Condé.
Le Bureau de Presse de la Présidence

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER