Lutte contre la drogue : Cellou Dalein Diallo regrette le capitaine Moussa Dadis Camara et accuse Alpha Condé

Lutte contre la drogue : Cellou Dalein Diallo regrette le capitaine Moussa Dadis Camara et accuse Alpha Condé
0 commentaires, 15 - 6 - 2014, by admin

Par Mamadou Saliou Diallo L'homme du 23 décembre fait toujours parler de lui. Près de 6 ans depuis qu'il a quitté le pouvoir, le capitaine Dadis Camara est loin de tomber dans les oubliettes. Ce sont des personnalités de premier plan qui évoquent souvent les " shows" de l'ancien leader du Conseil National pour la Démocratie et le Développement. Après Lansana Kouyaté, qui avait salué le face à face entre Dadis et l'ukrainien, Patchenko, c'est au tour du président de l' UFDG de rendre hommage au bouillant capitaine sur un autre registre : celui de la lutte contre la drogue. Dans une interview exclusive qu'il a accordée récemment à la rédaction de www.nouvelledeguinee.com, Cellou Dalein Diallo a salué la guerre sans merci que le capitaine Moussa Dadis Camara avait déclarée aux trafiquants de drogue en Guinée. " Sous le règne d' Alpha Condé, les narco trafiquants sont en train de prendre le pays en otage. Ils reviennent en force. L'un des bilans positifs du capitaine Dadis Camara, c'est d'avoir lutté courageusement contre les narco trafiquants. Ceux qui n'étaient pas en prison, étaient en exil. Aujourd'hui ce sont eux qui font la loi au pays du professeur. Personne ne peut nier ça", a reconnu le chef de file de l'opposition guinéenne. Moussa Traoré, qui était considéré comme la baron du trafic de drogue en Guinée, avait pris la tangente au temps du capitaine Moussa Dadis Camara. Aujourd'hui, il se la coule douce à Conakry. A la tête d'une télévision privée, Moussa Traoré aurait même l'oreille du président Alpha Condé. Pire. Il serait très influent dans le sérail. Mamady Kallo était aussi dans le viseur du capitaine Camara. Il avait eu moins de chance que Moussa Traoré parce qu'il s'était fait épingler par le capitaine Dadis et ses hommes. Par les temps qui courent, il serait en train de blanchir son argent de la drogue dans l' hôtellerie. Sans être inquiété par l'administration Condé. Les poids lourds du trafic de drogue au temps de Conté ont, faut il le reconnaître, pignon sur rue à Conakry après avoir fui le pays pour échapper au CNDD. Venu au pouvoir au lendemain de la mort du général Lansana Conté, le capitaine Moussa Dadis Camara faisait figure d'épouvantail pour les narco trafiquants qui avaient fait de la Guinée leur chasse gardée. La plupart des trafiquants de drogue de renom se sont fait la belle pour ne pas avoir affaire à l'enfant de Koulé. A rappeler que le fils aîné du général Conté n'avait pas échappé à la chasse aux narco trafiquants de grande envergure lancée à l'époque par le bouillant capitaine et son équipe. Le commandant Ousmane Conté avait reconnu publiquement son implication dans le trafic de drogue. D'autres grandes figures de la police nationale et de la justice comme l'actuel ambassadeur de Guinée au Sénégal, Mamadou Bô Kéïta, Victor Traoré, feu Bakary Thermite Mara, l'ancien directeur national de la police nationale, le très controversé magistrat, William Fernandez, l'ancien gouverneur de la ville de Conakry, M' Bemba Bangoura, avaient été sommés par la junte de s'expliquer sur leur rôle présumé dans le trafic de drogue en Guinée. Un combat à haut risque qui avait été salué, du reste, par les populations guinéennes dans leur grande majorité.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER