Que retient Cellou Dalein Diallo du parcours légendaire de Kadé Diawara ?

Que retient  Cellou Dalein Diallo du parcours légendaire de Kadé Diawara ?
0 commentaires, 27 - 4 - 2020, by admin

Par Mohamed Camara
Elle s'est éteinte à jamais la semaine dernière. L'artiste Kadé Diawara a dominé la scène musicale guinéenne , pratiquement, des années 60 aux années 90. Apparemment, " l' Archange du Mandé", comme l'ont surnommée les médias publics, a connu son âge d'or entre les années 60 et les années 70. Les années de plomb de la révolution sanglante et meurtrière de Sékou Touré. Mais également celles de la jeunesse de nombreuses personnalités actuelles en république de Guinée.
Pendant cette période de nombreux leaders politiques, tentés, aujourd'hui, par le fauteuil de Alpha Condé, à Sékhoutouréyah, étaient, sans doute, des " jeunes premiers". Des jeunes en phase avec leur temps. C'est le cas sûrement du leader de l' Union des Forces Démocratiques de Guinée.
Des tubes envoûtants de la célèbre Diva du Mandé ont sûrement inspiré, à un moment donné, le président de l' UFDG. Ce dernier aurait , sans doute, à l'époque, fait moult tours de piste au rythme, entre autres, de " Malissadjo". Voici, d'ailleurs, la réaction de Cellou Dalein à la disparition de Kédé Diwara. Une réaction, du reste, qui en dit long sur la tristesse provoquée par la mort de l'artiste chez la bête noire de Alpha Condé.
" L'archange du Mandingue, Kadé Diawara, vient de nous quitter. Je rends hommage à sa voix qui nous berçait de son "Malissadjo". Elle rejoint ainsi d'autres icônes de l'ensemble instrumental national comme Sory Kandia et Mbady Kouyaté qui ont porté très haut la culture guinéenne.
J’exprime mes plus sincères condoléances à sa famille et au peuple de Guinée. C'est avec beaucoup d'émotion que je lui retourne le titre de son dernier album (Laguinë aloubarka) pour lui dire: I barka Hadja.

Repose en paix".

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER