Dinguiraye: à peine élu député, Tibou Kamara joue la carte du dialogue pour la paix et la prospérité dans la cité d'Elhadj Omar Tall

Dinguiraye: à peine élu député, Tibou Kamara joue la carte du dialogue pour la paix et la prospérité dans la cité d'Elhadj Omar Tall
0 commentaires, 29 - 3 - 2020, by admin

Par Oumar Diallo, conseiller communal
L’horizon s’éclaircit. L’incertitude est dégagée. Plus jamais d’intoxications et de manipulations de quelles que nature qu’elles soient visant à mettre en péril la stabilité et la paix sociale. C’est historique. C’est symbolique. C’est mémorable. Les fils et filles de Dinguiraye, du quartier manden aux secteurs meta et bowal dans kouroula, le fil du dialogue a été rétabli et la compréhension s’installe.
Après quelques incidents mineurs qui ont été enregistrés dans le secteur bowal, par manque de communication et de compréhension qui ont occasionné l’arrestation d’un minuscule groupe de jeunes de dix personnes au total à la veille du double scrutin référendaire et législatif, la ferme assurance est donnée que plus jamais aucun acte qui pourrait souiller la belle réputation de ‘’ville sainte’’ ne sera toléré.
Le nouvel élu de Dinguiraye avec 72,25% sur un taux de participation de 73,64%, le désormais interlocuteur fiable, légal et légitime dont le plébiscite oppose un démenti catégorique aux racontars de salon d’une étonnante subjectivité, a rappelé à tous que Dinguiraye doit survivre des clivages politiques et retrouver son image d’antan. Ville sainte d’une hospitalité légendaire, d’exemple abouti de nation où le vivre ensemble est la caractéristique fondamentale de tous et l’amour de l’autre comme dénominateur commun.
Au bowal par exemple, un secteur du quartier kouroula, au-delà des clichés erronés colportés ça-et-là, les revendications des populations sont purement sociales. Il s’agit du manque d’eau à la pompe, de l’absence du courant. Après un long échange avec la jeunesse, le syndicat et les sages du bowal, le député uninominal Tibou Kamara, par ailleurs Ministre d’État et Conseiller Spécial du Chef de l’État a séance tenante offert un forage et promet de construire le siège du syndicat après que le site qui doit abriter le bâtiment soit identifié. Et bien avant, il a mis un groupe électrogène de 1250 KVA pour couvrir tous les besoins d’électricité de la ville. C’est une immense joie qui s’est emparée de la foule quand sa réponse a été immédiate suite aux sollicitations des populations du bowal.
A manden, les problèmes ont été posés. C’est entre autres : un tracteur pour le labour, l’emploi jeunes et le soutien aux groupements féminins. Après écoute, le député Tibou Kamara a promis un tracteur qui sera disponible les jours à venir.
Bénéficiant d’une grande aura, le Ministre Tibou Kamara, député uninominal de Dinguiraye veut profiter de l’estime que lui accorde les citoyens pour apaiser les cœurs et rapprocher les positions afin que la politique ne rompe pas nos liens séculaires.
Pour une fois, un territoire historiquement acquis à l’opposition et jamais du côté du pouvoir, quel que soit le parti au pouvoir ou le candidat en lice, n’a suscité autant d’intérêt et d’attachement comme celle de Tibou Kamara.
Dinguiraye a voté sans ambiguïté et sans démagogie pour son fils, sans considération politique ou les couleurs de son parti. C’est pourquoi, lors des campagnes, le slogan : ‘’ Tibou Kamara avant, la politique après ‘’. Si sa candidature va au-delà des considérations et mesquineries politiques, son élection est à la fois une confirmation pour ce qu’il a fait pour sa ville natale et pour ce qu’il incarne comme espoir pour sa population.
Du quartier mandén fief du historique du RPG en passant par kouroula et Bouria deux quartiers jusque-là favorables à l’opposition ont massivement voté Tibou Kamara.
Contrairement à ceux qui veulent détruire Dinguiraye, Tibou a opté pour la paix et le porte-à-porte pour mettre tout le monde d’accord, dans le respect du choix de l’autre et de ses convictions personnelles sans volonté de débaucher qui que ce soit.
Aujourd’hui, la ville a repris sa sérénité habituelle et chacun suit son quotidien.
Comme l’a dit P. H. Boigny : ‘’la paix n’est pas un vain mot ». Merci au chevalier blanc et homme de consensus, Tibou Kamara.
Vive Dinguiraye,
Vive la paix.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER