Double scrutin du 22 mars: l'ancien président de l'Assemblée nationale, Elhadj Boubacar Biro, a -t-il été manipulé par sa fille ?

Double scrutin du 22  mars: l'ancien président de l'Assemblée nationale, Elhadj Boubacar Biro, a -t-il été manipulé par sa  fille ?
0 commentaires, 27 - 3 - 2020, by admin

Par Mamadou Saliou Diallo
Il est bientôt centenaire. Toujours débout, l'ancien président de l'Assemblée Nationale, Elhadj Boubacar Biro Diallo, a créé la surprise, dimanche dernier, dans son Mamou natal.
La télévision nationale a montré des images de l'ancien audacieux homme fort du perchoir en train de glisser des bulletins de vote dans une urne. Une image qui continue de défrayer la chronique dans la cité des mille et une rumeurs, en l'occurrence Conakry.
Médecin de renom en France, docteur Alpha Amadou Diallo, est l'un des fils de l'ancien dauphin constitutionnel de feu général Lansana Conté. Remonté, mais pondéré, docteur Alpha Amadou Diallo décide de briser le silence. Histoire de recadrer le débat.
Dans une interview exclusive accordée à Nouvelledeguinee.com, ce médecin très en vue en France crie à la manipulation. Docteur Alpha Amadou Diallo insiste, persiste et signe que son illustre père est aux antipodes de la politique politicienne, qu'il ne soutient nullement Alpha Condé, à plus forte raison Bantama Sow, député en puissance du Mamou.
Ce proche de Cellou Dalein Diallo clame haut et fort que certains membres de sa famille font du grand âge du patriarche de Kourou un business politique ultra lucratif.
" Mon père ne fait plus de la politique. A 97 ans, physiquement, il n'est plus père. Mais, arrière grand-père", précise docteur Alpha Amadou Diallo.
Et lui de poursuivre: " à cet âge, ce n'est plus facile pour lui de répondre à la manipulation de n'importe qui. A fortiori de la manipulation de l'un des membres de sa fratrie", déplore cet ancien proche du chef de l' Etat, Alpha Condé.
Ancien président de l' Assemblée nationale, l'histoire retiendra que Elhadj Boubacar Biro Diallo a défié de front, dans les années 2000, feu général Lansana Conté. Le héros de Kourou s'est alors fermement opposé à l'emprisonnement du leader du RPG, Alpha Condé, député à l'époque des faits.
La prise de position ouverte en faveur du prisonnier Alpha Condé finira par plomber les relations entre le président Lansana Conté et son dauphin constitutionnel, Elhadj Boubacar Biro Diallo.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER