Le tacle du fils d'Elhadj Boubacar Biro Diallo à Alpha Condé

Le tacle du fils d'Elhadj Boubacar Biro Diallo à Alpha Condé
0 commentaires, 16 - 5 - 2019, by admin

Par Hamballi
Le règne de Alpha Condé aura eu raison de leur " amitié". Un sentiment d'affection né, il y'a de cela longtemps, sur les rives de la Seine, en France. A l'époque l'actuel leader Guinéen est en pleine traversée du désert. Un paria dont la tête est mise à prix par Conakry a constaté nouvelledeguinee.com
" Docteur" Alpha Amadou Diallo, médecin de renom en France, est l'un des fils de l'ancien président de l'Assemblée nationale, Boubacar Biro Diallo. Le fils de son père gardait la porte de sa maison ouverte à l'ancien opposant Alpha Condé. Ce dernier aussi en faisait autant pour Alpha Amadou Diallo.
" ( ... ) Je le fréquentais à la Porte d'Italie, à la résidence universitaire avec Malick ( NDLR: frère cadet du chef de l'Etat ) à Antony. Je venais de temps en temps le voir. Et, lui, il venait à la maison me voir quand j'étais à Colombe ( NDLR: région parisienne )", révèle, à nouvelledeguinee.com, le fils de celui qui avait défié frontalement feu Lansana Conté pour exiger la libération, dans les années 2000, du " prisonnier" Alpha Condé.
Autre temps, autres moeurs. Entre Alpha Condé et le fils de l'ancien président de l'Assemblée nationale, c'est désormais l'inimitié. L'heure est à l'hostilité. En cause! La politique.
Très en colère, docteur Alpha Amadou dit avoir connu un Alpha Condé qui est aux antipodes de celui qui trône, depuis 2010, sur Sékhoutouréyah.
" Très sympathique, jovial, africaniste et patriote à l'époque, c'est ce dernier, maintenant, qui s'érige en dictateur clanique, déterminé à avoir un pouvoir solitaire. Il exerce le pouvoir de façon isolée, autocratique et dictatorial", déplore le fils d'Elhadj Boubacar Biro Diallo.
" Il ne correspond plus à la vision du Alpha Condé que j'ai connu avant", lâche, amer, Alpha Amadou Diallo.
Élu en 2010, réélu, cinq ans plus-tard pour un deuxième et dernier quinquennat, Alpha Condé devrait, sauf coup de théâtre, faire réviser la constitution héritée de la transition de 2010 afin de s'offrir une présidence à vie en Guinée.
Le goût prononcé de Alpha Condé pour le pouvoir alimente déjà la crispation entre Sékhoutouréyah et l'aile dure de l'opposition guinéenne. Un bras de fer en l'air qui pourrait plonger Conakry, les mois à venir, dans une nouvelle crise politique d'ampleur.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER