La justice guinéenne dans le viseur de Cellou Dalein Diallo

La justice guinéenne dans le viseur de Cellou Dalein Diallo
0 commentaires, 10 - 2 - 2019, by admin

Par Hamballi
Le pouvoir judiciaire guinéen est il un véritable pouvoir, un contre-pouvoir dans la Guinée de Alpha Condé ? Les magistrats ont ils le couurage de respecter leurs serments afin de dire le droit, rien que le droit, quitte à se mettre à dos l'administration Condé?
Un peu plus d'un an depuis la tenue des élections locales et communales en république de Guinée, l'homme fort de l'opposition guinéenne a toujours une dent contre certains magistrats " alimentaires", corrompus, qui seraient, aux yeux de Cellou Dalein Diallo, à la solde du régime du " professseur" Alpha Condé, a constaté nouvelledeguinee.com
Le porte étendard de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée estime que la justice l'a triché à l'issue du scrutin opaque du 04 février 2018. L'opposant pointe un doigt accusateur sur la justice guinéenne. Une justice aux ordres selon l'ancien " protégé" de feu général Lansana Conté.
" Nous avions tous les procès-verbaux de dépouillement. C’était facile de voir qu’il y avait eu des vols. Nous avons décidé de contester les résultats pour six communes urbaines [les cinq communes de Conakry plus Kindia] et six communes rurales [sur 342]. C’était pourtant limpide, mais les juges n’ont pas changé une virgule aux résultats « officiels ». Une fois validés par les tribunaux d’instance, il n’y a pas d’appel possible", dénonce, avec véhémence, le chef de file de l'opposition guinéenne.
" La justice est inféodée au pouvoir", martèle l'ancien premier ministre de feu général Lansana Conté.
La tension est plus vive que jamais entre Alpha Condé et celui qui ambitionne de prendre sa place en 2020, en l'occurrence Cellou Dalein Diallo.
Le leader de l'Ufdg soupçonne le chef de l'Etat d'être tenté par un troisième mandat. " Je ne connais pas son agenda, mais il en a l’intention. Depuis les élections locales, il se radicalise. Il a déployé l’armée, importé des gaz lacrymogènes, interdit toute manifestation sur l’ensemble du territoire. Il prépare son affaire", révèle le patron de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée.
Reste à savoir ce que nous réserve 2020 et sa présidentielle de tous les risques.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER