Antonio Souaré, président du Horoya AC - les ambitions d'un noble mécène

Antonio Souaré, président du Horoya AC - les ambitions d'un noble mécène
0 commentaires, 25 - 3 - 2015, by admin

Par Mouctar Diallo, Conakry Depuis cinq ans, la Guinée connait une révolution dans le monde du football. Son championnat jusque là relégué aux calendes grecques il y a quelques années, connait également une mutation extraordinaire qui porte ses fruits sur le continent. Ses clubs font de belles prestations dans les championnats africains, notamment celui d'un certain Antonio Souaré, homme d'affaires de son état et président du club Horoya. Cet homme qui est à la base de ladite révolution du football guinéen, s'est investi avec un groupe de professionnels tels que (Kader Sangaré, ancien ministre des sports, Fodé Capi Camara, Souleymane Chérif, le seul ballon d'or guinéen, Cheick Dem, administrateur, Isto Kéira, ancien ministre des sports, président d'honneur du club, Abdoulaye Condé, journaliste émérite, chargé de la communication…) recrutés ça et là, fait la fierté de la Guinée sur le plan mondial. Tony, comme l'appellent affectueusement ses amis, a une seule ambition : celui d'améliorer l'indice du football guinéen. Son implication auprès de Horoya a amené d'autres mécènes à investir dans le secteur. Au fil des mois, le championnat guinéen se professionnalise et attire une jeunesse longtemps sevrée du beau football qui remplisse les stades à chaque rencontre des grands clubs du pays. Les prestations de nos clubs dans les championnats africains sont appréciés de tous, mais surtout de la CAF avec son président en tête, le camerounais Issa Hayatou. Ce qui a amené la CAF à le coopter dans la commission Marketing et TV. . Ne soyons pas surpris qu'un jour, le président de Horoya soit membre du bureau exécutif de la CAF, l'instance suprême du football africain. Il revient aux autorités guinéennes de soutenir cette intégration. Surtout quand on sait ce qu'il apporte aujourd'hui, non seulement à la jeunesse guinéenne, mais également au football d'une manière générale. A travers sa société Guinée Games, il est l'unique sponsor de la coupe nationale depuis deux ans. Le Horoya AC d'aujourd'hui, de par son organisation interne tant à devenir un véritable club professionnel qui n'aura plus grand-chose à envier aux clubs européens. A ce jour, le HAC est le club le mieux structuré, avec un siège digne de nom et d'un bureau exécutif constitué de membres efficaces en matière de gestion sportive. Sans oublier le gigantesque chantier d'une académie de football, (trois terrains synthétiques un stade de 15000 places assises, un hôtel de 5 étoiles des salles de classe, réfectoires etc..), l'une des meilleures de la sous région, dans la préfecture de Dubréka, plus précisément à Yoropoguiyah, sur un espace vert de 11 hectares. A souligner que le Horoya, représentant de la Guinée en coupe de la CAF, a éliminé le club libérien en préliminaires le FC Fassel (4à3) et a battu en match aller à Bamako, en 16ème de finale, le représentant algérien l'ASOC Chief un but à zéro (1-0). A rappeler que tous les clubs guinéens, engagés sur le continent, jouent leurs matchs à Bamako (Mali) à cause de l'épidémie d'Ebola.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER