Patrice Neveu: " tout le monde a envie de travailler dans un club comme le Horoya AC."

Patrice Neveu:
0 commentaires, 14 - 10 - 2018, by admin

Au lendemain de sa signature pour deux ans au HAC, nous sommes allés l'hôtel où loge encore le nouvel entraîneur Patrice NEVEU pour connaître sa motivation, ses priorités et ses ambitions pour le club de Matam.
Pour commencer, le coach français à tout d’abord tenu à jeter un regard sur la Guinée, pays hospitalier à ses yeux puisqu’il y revient après une première expérience de 2004-2006 à la tête du Syli. Il nous avoue : « La Guinée est un bon pays, avec pour moi de très bons souvenir positifs. Je dirais que ce fut une période importante dans ma carrière. Pour avoir travaillé à la tête du Syli national, c’est un pays que je connais bien. J’apprécie les gens d’ici, mais bon cette fois ma mission va être différente puisque je reviens pour travailler sur un autre projet avec un club. Et ce club appartient à Mr Antonio SOUARE qui a beaucoup d’ambitions, c’est pourquoi j’ai accepté de venir ici travailler avec le Horoya AC.
– Qu’est ce qui vous a vraiment décidé à venir ?
D’abord, il y a des garanties que le président m’offre. Le Horoya est aussi un club performant qui en attire plus d’un, surtout cette année avec la qualification en quarts de finale de la C1, mais qui a aussi l’ambition d’aller encore plus loin. Nous devrons bâtir sur cet exploit et rester dans la continuité. C’est un club qui se structure tous les jours et dans la durée pour figurer régulièrement dans l’élite du football africain. Tout le monde veut travailler avec des responsables pareils et des clubs de ce genre.
– Qu’est qu’on peut attendre de vous en club , puisque vous avez été plus souvent à la tête des sélections ?
Avec le temps et l’expérience, mais aussi avec beaucoup de travail, mon ambition collée à celle de mon président, nous devons bien faire. Ces dernières années, le HAC a été très performant, toutes les victoires sont le fruit d’un gros travail de tout le monde. C’est pourquoi d’ailleurs je remercie Victor ZVUNKA pour le travail abattu. Maintenant que je prends les choses en main, je dois avec mon staff mais aussi avec les joueurs travailler dur pour atteindre à nouveau les objectifs. D’abord en championnat sachant qu’il existe de très bonnes équipes guinéennes qui ont aussi des joueurs de qualité. Il va falloir être prêt à tous les matchs, c’est pourquoi il faudrait une très bonne préparation à l’Intersaison. De mon côté, c’est avec une certaine humilité que je reviens ici, pour travailler avec le Horoya AC
– Avez-vous personnellement connaissance de l’effectif du Horoya ?
Oui, j’ai d’abord vu un bureau complet avec ses engagements. Je suivais régulièrement la plupart des résultats des matchs, mais je n’ai pas pu suivre les matchs en C1. Néanmoins j’ai regardé les éléments vidéo pour avoir une idée approfondie sur l’équipe. Je pense que ce n’est pas un mauvais groupe , il suffit maintenant, à la reprise, de voir ce qu’il faut ajouter. Je sais une chose: l’ambition est grande.
– Avez-vous élaboré un plan de préparation d’avant saison, avec une date de reprise ?
Les joueurs seront à ma disposition à partir du 26 octobre 2018 donc avec un groupe de 35 joueurs. Je vais faire une analyse sur chacun, puis penser à faire un recrutement en vue de remotiver mes joueurs puisque l’année dernière ils ont terminé avec un doublé coupe- championnat. C’est pourquoi il est très important d’effectuer un travail psychologique et sur le terrain avec mon préparateur physique Nicolas SANTUCCI, ancien de TP Mazembe mais aussi le préparateur des gardiens Cyril PLOUZENNEC, un ancien de Brest.

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER