Brésil : 1ère naissance grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse morte

Brésil : 1ère naissance grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse morte
0 commentaires, 6 - 12 - 2018, by admin

C'est une première mondiale. Un bébé, conçu grâce à un utérus transplanté chez une femme infertile à partir d'une donneuse morte, est né au Brésil
C'est l'hôpital de São Paulo qui a conduit la greffe en 2016.
La patiente de 32 ans est née sans utérus. Au cours d'une opération qui a duré 10h, les médecins lui ont greffé l'utérus d'une femme de 45 ans, décédée d'un AVC un peu plus tôt.

5 mois plus tard, la jeune femme est tombée enceinte. Aujourd'hui, la fillette et la maman sont en excellente santé, selon l’hôpital de São Paulo.
Une technique qui évite les risques pour les donneuses
C'est une première réussite pour une greffe utérine prélevée post-mortem. Auparavant, une dizaine de tentatives avaient échoué.

Cette technique présente plusieurs avantages par rapport à la greffe prélevée sur une personne vivante : elle coûte moins cher et surtout, elle évite les risques pour les donneuses.
"Il y a toujours un risque potentiel pour celle qui donne l'utérus. Le risque de complication est faible, mais si une femme dit : " je ne veux pas demander à ma mère ou à ma sœur de prendre ce risque", cela leur donnera une autre option", explique Tommaso Falcone, professeur de chirurgie et directeur du département d'obstétrique-gynécologie de la clinique de Cleveland
Cette réussite ouvre de nouvelles possibilités pour lutter contre l'infertilité utérine. On estime qu'une femme sur 500 serait victime d'une anomalie de l'utérus dans le monde.
Euronews

0 Commentaires

Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.
ENVOYER